Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘● BIOGRAPHIES’ Category

« J’ai mis tout mon génie dans ma vie ; je n’ai mis que mon talent dans mes œuvres. » Tel est l’un des aphorismes qui contribuent à la renommée d’Oscar Wilde, homme de lettres qui a connu une destinée romanesque. Oscar Wilde – l’impertinent absolu : pour la première fois en France, une exposition la retrace grâce à de nombreux documents et œuvres d’art. Elle est à voir au Petit Palais, monument inauguré en 1900, année de la mort de l’écrivain qui survint non loin, à Saint-Germain-des-Prés. C’est l’occasion d’évoquer la relation qu’entretenait ce francophile avec Paris, ville où il se sentait le plus libre.

(suite…)

Read Full Post »

Le Velvet Underground au Castle Los Angeles 1966 © Gerard MalangaEn 1966, trois garçons et une fille pâles tout de noir vêtus enregistraient un album qui changea la face du rock. Parrainés par Andy Warhol, ils ouvraient alors des voies inédites encore explorées de nos jours. L’exposition The Velvet Underground – New York Extravaganza de la Philharmonie de Paris nous fait visiter l’univers contrasté d’un groupe qui, aujourd’hui célèbre, fut quasiment ignoré en son temps.

÷

Et le rock devint adulte… Sur le moment, peu de gens s’en sont rendu compte. C’est dans les décennies qui suivirent la fin du Velvet Underground que cela apparut comme évident. Conçue par Carole Mirabello et Christian Fevret, fondateur de la revue Les Inrockuptibles, l’exposition consacrée à ce groupe pop et avant-gardiste, séduisant et venimeux, est organisée à l’occasion du cinquantième anniversaire de l’enregistrement du chef-d’œuvre qu’est The Velvet Underground and Nico, alternance de chansons délicates et de morceaux d’une rare brutalité. Dans les deux cas la sophistication des compositions et arrangements est extrême.

« Il ne s’agit pas d’un mausolée, nous explique Christian Fevret. Nous ne jouons pas la carte de la nostalgie car l’esthétique et le son du VU ne sont pas datés. Pour nous, c’est un groupe qui est notre contemporain. » Le parcours est constitué d’espaces qui illustrent ce point de vue à travers divers documents, dont des photos, films et sons. New York y tient un rôle majeur. « Le VU ne pouvait pas venir d’un autre lieu que cette ville qui était alors sinistrée, métallique, sale et sombre, que seuls égayaient quelques rayons de soleil. Sa musique est à cette image. »

(suite…)

Read Full Post »

Villa SavoyeDossier. 50 ans après sa disparition, Le Corbusier reste une référence majeure dans le domaine de l’architecture. Pourtant, au-delà de quelques réalisations, l’étendue de ses travaux restent plutôt mal connue du grand public. L’exposition Le Corbusier, Mesures de l’homme du Centre Pompidou a été conçue pour nous donner les clés d’une œuvre qui a marqué profondément le XXe siècle. Comme il est difficile de faire entrer des bâtiments dans les salles d’une expo, Paris Capitale vous incite à aller en découvrir de vos propres yeux dans les rues de Paris et de ses environs. La région en compte une vingtaine, ce qui constitue un véritable trésor.

÷

Une balade sur les traces de Le Corbusier amène à constater que son œuvre est à la fois simple et complexe, sensitive et intellectuelle. Tantôt on est séduit d’emblée tantôt on fait la moue, comme devant toute expression artistique authentiquement moderne. Car cette œuvre a été celle d’un créateur qui considérait l’architecture comme un art. Pour la « lire » au mieux, se référer à ses Cinq points d’une architecture moderne qu’il a théorisés en 1927 est des plus profitables : pilotis (qui libèrent de l’espace en rez-de-chaussée), plan libre, fenêtres en bandeau, façade libre (ces trois points étant rendus possible par l’absence de murs porteurs, remplacés par des dalles portées par des poteaux dans le étages) et toit-terrasse. À la fois contraignants et permettant à l’architecte de débrider son imagination, ces cinq points se retrouvent dans les réalisations de Le Corbusier, qu’il s’agisse d’une villa de luxe, d’un immeuble d’habitation social ou de toute autre construction.

(suite…)

Read Full Post »

Bowie - Aladdin Sane, 1973 Photograph by Brian DuffyQui est David Bowie ? De quelle manière travaille-t-il, lui qui est entouré depuis ses débuts d’innombrables et très variés musiciens, producteurs, chorégraphes, photographes, designers, décorateurs… ? Une importante exposition présentée dans le cadre de la nouvelle Philharmonie de Paris va livrer quantité de secrets de cet artiste pop majeur. Au cœur du parcours sont présenté des tenues ébouriffantes de créateurs inspirés par le mystérieux Mr Bowie.

(suite…)

Read Full Post »

Combien d’étrangers ont-ils un de ses airs en tête à un moment ou à un autre quand ils visitent la capitale ? Presque tous sans doute ! C’est qu’en plus d’être une icône nationale, Piaf représente également un Paris idéal, à la fois sophistiqué et populaire. À l’occasion de la célébration du cinquantième anniversaire de sa disparition physique survenue le 10 octobre 1963, à l’age de 47 ans, voici un petit tour d’horizon des nids parisiens de ce drôle d’oiseau.

÷

PiafC’est assez extraordinaire quand on y songe. Aux côtés de Napoléon, de Gaulle, BB ou Zidane, ce petit bout de femme continue d’incarner la France à travers le monde, alors même qu’elle a disparu voilà un demi-siècle. Ses chansons de haute facture et surtout la puissance de ses interprétations portées par une voix exceptionnelle et un jeu de scène théâtral saisissant, sa vie de femme libre émaillée de drames : tout cela explique ce succès continu.

Aussi brève qu’intense, la vie trépidante d’Édith Piaf s’est déroulée en majeure partie à Paris. Elle commence comme un roman naturaliste du XIXe siècle et se conclut comme une saga de star du XXe. C’est à Ménilmontant (hôpital Tenon) que naît Édith Gassion le 19 décembre 1915 de parents saltimbanques qui demeurent au 72 rue de Belleville (20e) – ne croyez pas la plaque qui évoque ici sa naissance sur les marches de l’immeuble…

(suite…)

Read Full Post »

CORTO MALTESEDossier. Dans ces pages : la vie de Hugo Pratt et celle de son mythique personnage, plus une sélection de propos et dessins. Article rédigé à l’occasion de la diffusion du film Les Treize vies de Corto Maltese sur Arte.

÷

« Peut-être qu’en ce moment je rêve et que ma mort sera en fait un réveil, je quitterai ce rêve où je suis Hugo Pratt et je me retrouverai employé du cadastre à Linz », déclarait Hugo Pratt à son exégète Dominique Petitfaux. Il paraît qu’est mort, en 1995 à Lausanne, ce monstre sacré de la bande dessinée. Déjà en 1936, on avait annoncé la disparition de Corto Maltese, ce marin dont Pratt a raconté les aventures. On sait que Corto a participé à la guerre d’Espagne et puis plus rien. Très habilement le film de Jean-Claude Lubtchansky entremêle les biographies de Hugo et de Corto, nous proposant une masse de dessins et d’images d’archives qui restitue le rêve éveillé d’un auteur qui avouait, avant sa disparition : « Ma vie a été très riche, et je suis plein d’émotions, de beauté, de bonheur, de félicité. »

(suite…)

Read Full Post »

Dossier. Commencée le 1er janvier 1994, la révolte des zapatistes de l’État du Chiapas a rappelé aux Mexicains la persistance de problèmes spécifiques dont pâtit une importante partie de leur société depuis la colonisation du pays, les Indiens. Le porte-parole des rebelles a sidéré le monde entier avec sa dialectique révolutionnaire teintée d’humour. Faisant autant référence à la globalisation libérale qu’à la question agraire locale, le « sous-commandant » Marcos est devenu une figure héroïque pour des millions de progressistes à travers le monde. Quoique sa figure… il ne la montre pas, caché sous son passe-montagne.

Cette humilité afficZapatahée rappelle celle d’Emiliano Zapata qui, entre 1910 et 1919, a été le fédérateur d’autres Indiens, ceux de l’État de Morelos. Là aussi, les problèmes agraires locaux eurent des répercutions aux niveaux national et international. Comme leur dénomination l’indique, les zapatistes du Chiapas font référence à leurs glorieux aînés.

Dix ans après le début de leur insurrection et près de cent ans après les premières flammèches de la révolution mexicaine dans laquelle Zapata joua un grand rôle, voici un dossier retraçant l’histoire des deux mouvements, sans oublier les événements dramatiques qui les ont précédés et en partie déterminés.

(suite…)

Read Full Post »

Jacques Higelin 10Biographie. Né à Brou-sur-Chantereine (Seine-et-Marne) le 18 octobre 1940, décédé à Paris le 6 avril 2018.

÷

Bébert et l’omnibusIssu d’une famille modeste, Jacques Higelin est poussé par son père vers le monde du spectacle. Enfant, il chante des chansons de Charles Trenet dans les cinémas, lors d’entractes. Adolescent, il s’initie à la cascade. Passant audition sur audition, il décroche un contrat de figurant pour l’opérette Nouvelle Orléans. On le voit en Indien ou en soldat au côté du jazzman Sidney Bechet.

(suite…)

Read Full Post »

Un demi-siècle après la disparition physique de Django Reinhardt, sa musique reste incroyablement présente. Il ne se passe pas une soirée sans que des guitaristes jouent ses compositions dans Paris. Combien d’artistes français du passé peuvent se prévaloir d’une pareille postérité ? La Cité de la Musique lui consacre une grande expo, laquelle est intitulée Django Reinhardt, swing de Paris.

÷

Né en 1910 à Liberchies (Belgique) de parents saltimbanques, Django Reinhardt le manouche a passé la première partie de sa vie dans la « zone », ces terrains vagues situés sur le tracé des anciennes fortifs, notamment entre Saint-Ouen et Clignancourt. La scénographie de l’expo évoque l’univers des puciers en donnant à voir de nombreux documents manuscrits et imprimés posés sur de vastes tables-boîtes, lesquelles sont environnées de photos, d’affiches, d’écrans où sont projeté des extraits de films et de quelques toiles peintes par Django – dont une intéressante Femme gitane. Inspiré par les rythmes du jazz, d’autres tableaux sont signés de Kupka, Sonia Delaunay ou Dubuffet.

(suite…)

Read Full Post »

Critique de film. Ce film documentaire implacable décrit l’ascension et la chute du bras droit de Staline. Âmes sensibles, l’histoire de Beria n’est pas pour vous.

÷

Il se trouve toujours des biographes pour redorer le blason de personnages historiques abhorrés en leur temps. On imagine difficilement celui ou celle qui aurait cet aplomb en ce qui concerne Beria, après la vision de Beria, l’ange maudit de Staline, un film d’archives et de témoignages réalisé au couteau. Né en 1899, Géorgien comme Staline, Lavrenti Beria fut l’une des âmes damnées du tyran. « Aucun dictateur n’agit seul, ils dépendent tous de leurs subordonnés » explique l’historienne américaine Amy Knight. Et vice versa est-on tenté d’ajouter, car la vie de Beria est une longue série de manœuvres et de manipulations pour se hisser au pouvoir.

(suite…)

Read Full Post »

THE BEAT 2Biographie. Ranking Roger (chant), David Wakeling (chant), Andy Cox (guitare), David Steele (basse), Everett Moreton (batterie), Saxa (saxophone).

÷

Formé en 1978 à Birmingham, The Beat est avec Specials et Madness un pionnier du renouveau ska en Grande-Bretagne. Appelé auparavant The Bodysnatchers, le groupe adapte l’ancêtre du reggae en y injectant une énergie punk. Immédiatement, sa reprise amphétaminée de « Tears of a Clown » (de Smokey Robinson) fait mouche. En 1980, le titre « Mirror in the Bathroom » issu de son premier album (I Just Can’t Stop It) le fait connaître du grand public. Wha’ppen ?, son deuxième album ralentit le tempo, sous influence africaine.

(suite…)

Read Full Post »

Serge Gainsbourg 22Biographie. Lucien Ginsburg, né à Paris le 2 avril 1928 (une sœur jumelle, Lilianne), décédé à Paris le 2 mars 1991.

÷

Riche et intense, telle fut l’existence de Serge Gainsbourg, alias Lucien Ginsburg (ou Ginzburg), l’artiste aux mille vies. La première est celle d’un fils d’émigrés russes réfugiés à Paris après avoir fui la guerre civile qui sévit dans les années 1920 en Union Soviétique. Durant l’occupation allemande, le petit Lulu porte, selon son expression, « l’étoile de shérif ». Mais la famille échappe à l’extermination programmée des juifs en se cachant dans le Limousin. Après la guerre, jeune homme aux goûts classiques, Lucien étudie l’architecture, la peinture… Pour survivre, il devient pianiste d’accompagnement ou d’ambiance comme son père.
Peu à peu, il écrit des chansons sous le pseudonyme de Julien Grix ou le nom de Serge Gainsbourg et commence à les interpréter en public. En 1957, il joue du piano au cabaret parisien Milord l’Arsouille et accompagne sa patronne, la chanteuse Michèle Arnaud, première artiste à avoir soutenu ce nouveau venu hors norme. Il se démarque en effet de l’esprit Rive gauche post Saint-Germain-des-Prés en vogue dans les cabarets de l’époque par son inspiration caustique et acerbe. Des artistes comme Les Frères Jacques inscrivent bientôt quelques-unes de ses chansons à leur répertoire. Gainsbourg entre dans l’écurie du dénicheur de talents Jacques Canetti qui le tourner dans Paris, en France et à l’étranger.

(suite…)

Read Full Post »

Françoise Hardy 10Biographie. Née à Paris, le 17 janvier 1944.

÷

Depuis le début des années 1960, elle est un des plus importants auteurs-compositeurs-interprètes français. Et ce, avec une discrétion rare dans le show business. Françoise Hardy est une lycéenne comme les autres, lorsqu’elle se fait offrir une guitare après l’obtention de ses baccalauréats. Sa mère savait-elle ce qu’elle faisait ? Françoise va abandonner ses études pour la chanson. Élève assidue du Petit conservatoire télévisé de Mireille pendant deux ans, elle passe avec succès une audition pour le label Vogue. Le super 45 tours « Oh oh chéri » sort en 1962. Mais c’est « Tous les garçons et les filles », titre figurant sur la face B, qui est remarqué (plus tard, il sera supporté par un scopitone signé Claude Lelouch). Le disque, vendu à deux millions d’exemplaires, est numéro 1 dans toute l’Europe. Son succès foudroyant doit beaucoup aux prestations télévisées de Françoise qui rejoint la cohorte des chanteurs yéyés, juste au moment où est publié le premier numéro du magazine Salut les copains. À la même époque, les Beatles sortent « Love Me Do », leur premier simple.
(suite…)

Read Full Post »

Dossier. Chanteur, batteur et pianiste, Robert Wyatt s’est toujours tenu éloigné du cirque rock’n’roll. Il est pourtant l’une des figures majeures de la « culture rock » de par la position très originale qu’il tient depuis les années 1960. Resté fidèle à son esthétique, il ne s’est jamais compromis dans des aventures opportunistes. Au pont, parfois, de se faire oublier car il ne donne des albums que lorsqu’il le juge nécessaire et ne rentabilise pas sa notoriété par des tournées dans les stades. Il a raison d’ailleurs : de quoi aurait-il l’air !?

Batteur influencé par le jazz, chanteur poignant, ses compositions profondes et mystérieuses gardent leur beauté sublime, de son engagement dans Soft Machine à aujourd’hui. Il fait partie de ces grands artistes singuliers et mystérieux qui font l’honneur de la Grande Bretagne : Nick Drake, Syd Barrett, Peter Hammil, Scott Walker (le plus british des exilés états-unien)… Il est devenu une référence absolue chez les esthètes du rock.

(suite…)

Read Full Post »

Dossier. Sa musique lui ressemble. Mi anglaise, mi égyptienne, à la fois sophistiquée et nature, tantôt festive tantôt grave. En combinant les sonorités novatrices de l’électro et les formes en vigueur dans les musiques populaires égyptiennes, Natacha Atlas a inventé un style qui lui est propre. Et qui a fait école, autant en Europe que dans les pays arabes.

(suite…)

Read Full Post »

Reportage. Il y a 1 001 façons de découvrir les beautés de Vienne ! L’une d’elles est de s’offrir une visite des musées de la capitale autrichienne afin de se plonger dans l’œuvre de Gustav Klimt. Ce peintre fut l’une des figures majeures de l’Art Nouveau, mouvement moderniste qui secoua l’Europe entre la fin du XIXe siècle et le début du XXe. Chemin faisant, vous verrez de nombreuses expressions de ce courant d’art sur le plan architectural. Les extraordinaires tableaux et fresques de Klimt sont à admirer en permanence, mais notez qu’un copieux programme d’expositions temporaires est consacré à cet artiste tout au long de 2012 dans Vienne, à l’occasion du 150e anniversaire de sa naissance.

(suite…)

Read Full Post »

Charles DarwinDossier. Les voyages forment la jeunesse, ils permettent aussi de forger des idées. C’est en faisant un tour du monde à la voile que le britannique Charles Darwin a pu élaborer un de ces travaux scientifiques majeurs qui modifient le regard que l’on porte sur toute chose. Il y a un avant et un après ce que l’on nommera sa « théorie de l’évolution ».

Alors que nous fêtons cette année le bicentenaire de la naissance de Charles Robert Darwin (1809-1882) et 150 ans après la première édition de son ouvrage majeur, L’Origine des espèces, reprenons la route suivie par un des plus importants savants qu’a connu l’humanité. Lorsqu’il prend la mer en 1831 à bord du Beagle, c’est un jeune homme de 22 ans à l’esprit ouvert…

(suite…)

Read Full Post »

AUNG SAN SUU KYIDossier.  Son visage grave et serein est mondialement connu. Lauréate du prix Nobel de la Paix en 1991, Aung San Suu Kyi a été souvent à la une de l’actualité depuis deux décennies. Pour avoir prôné des idées démocratiques dans un pays dirigé par une junte militaire, elle a connu de nombreuses années d’enfermement à partir de 1989. Libérée en 2010 à la faveur d’un apparent assouplissement de la dictature, elle est en train de reprendre sa place dans le jeu politique de sa patrie.

(suite…)

Read Full Post »

Carte du périple de LapérouseDossier. Le 1er août 1785, les navires la Boussole et l’Astrolabe partaient de Brest pour un périple autour du monde. Les objectifs de cette expédition, dirigée par l’officier de la Marine royale Jean-François de Galaup de Lapérouse, étaient à la fois commerciaux, scientifiques, diplomatiques et stratégiques. Trois ans plus tard, les équipages français quittent l’Australie et disparaissent dans l’océan Pacifique. Que s’est-il passé ?

(suite…)

Read Full Post »

saint-martin-de-réDossier. Personne ou presque en France ne peut échapper à Vauban ! Même la Belgique, l’Allemagne, la Suisse et l’Italie recèlent sur leur sol des sites construits ou remaniés par le maître ès fortifications de Louis XIV. Ses citadelles ou villes neuves étant surtout visibles au long des frontières de l’Hexagone, l’idée d’organiser dans ces pages un tour de France virtuel sur ses traces s’est imposée. À vous de le concrétiser !

(suite…)

Read Full Post »

GEORGES SIMENONDossier. Tintin et Simenon : tels sont les deux grands reporters que la Belgique a donnés au XXe siècle. Cependant, si les écrits du premier nous restent inconnus, ceux du second ont bel et bien été publiés. Finalement, le seul point commun entre ces grandes figures de la littérature populaire reste qu’ils ont tous deux sillonné le monde ! Durant ses pérégrinations, Simenon le marin – il a essentiellement voyagé au fil de l’eau, douce ou salée – a ignoré peu de zones géographiques. On l’a rencontré au Cercle polaire, à Tahiti, New York, Odessa ou Port-Gentil, pour le compte de journaux qui lui offrirent de voyager contre quelques reportages. Des phrases courtes, des descriptions précises, une certaine rudesse de langage, une quasi-absence de pittoresque, une empathie réduite au minimum envers ses personnages : le style de Georges Simenon reporter, n’est pas très éloigné de celui de Simenon Georges, romancier.

(suite…)

Read Full Post »

« – Votre reportage n’est pas dans la ligne du journal !
– Messieurs, vous apprendrez à vos dépens qu’un reporter ne connaît qu’une seule ligne, celle du chemin de fer ! »

Dossier. Référence absolue des reporters français, Albert Londres (1884-1932) n’a pas seulement arpenté l’Inde, l’Indochine, la Palestine et les Balkans, dénoncé les méfaits de la colonisation en Afrique, enquêté sur le bagne de Cayenne et la traite des blanches en Argentine. Il nous a aussi laissé des ouvrages qui restent des modèles du genre et un Prix qui porte son nom, distinguant chaque année des journalistes francophones. L’histoire de ce globe-trotter emblématique est celle d’un rêveur qui s’en prenait aux réalités du monde.

(suite…)

Read Full Post »

Dossier. « Je hais les voyages et les explorateurs. Et voici que je m’apprête à raconter mes expéditions. » La phrase d’ouverture de Tristes Tropiques, l’ouvrage le plus célèbre de Claude Lévi-Strauss, est restée Claude Lévi-Straussfameuse. Ce qu’on lit ensuite dans ce livre la contredit largement car, sans voyage, son auteur ne serait pas devenu un des plus importants ethnologues de son temps, ni non plus un des penseurs essentiels du XXe siècle. Il est de ceux qui ont contribué à modifier le regard de leurs contemporains sur les peuples dits « primitifs » et d’une manière générale sur les cultures autres que françaises et européennes. Grâce à Tristes Tropiques, l’homme qui n’aimait pas les voyages est d’ailleurs devenu un auteur fétiche pour de nombreux amoureux de la route !

Ce dossier vous guide à travers une vie bien remplie, en s’intéressant aux événements qui l’ont marqué, ainsi qu’aux idées qui en sont issues. Nous, nous aimons les voyages et les explorateurs. Et voici que nous nous apprêtons à raconter, entre autres, les expéditions décisives de Lévi-Strauss au Brésil…

(suite…)

Read Full Post »

Blaise Cendrars« Quand tu aimes il faut partir / Quitte ta femme quitte ton enfant / Quitte ton ami quitte ton amie / Quitte ton amante quitte ton amant / Quand tu aimes il faut partir » (« Tu es plus belle que le ciel et la mer »).

Dossier. Frédéric-Louis Sauser, alias Blaise Cendrars, est de ces écrivains dont le nom est pour toujours associé au voyage. En train, en bateau, en voiture, il a parcouru l’Europe, la Russie, les Amériques… bien souvent sans un sou en poche. De ses pérégrinations, Blaise Cendrars (1887-1961) a tiré une œuvre foisonnante. Passionné par les arts et techniques modernes, par les mystiques aussi, il fut à la fois un poète avant-gardiste et un prosateur généreux, un romancier et un reporter. Il fascine par la simplicité et l’évidence de son style, par la force des tableaux et des portraits d’où jaillit une humanité rare. L’auteur de L’Or, de Moravagine et de Bourlinguer alimente aujourd’hui encore notre désir formulé par le titre de son dernier roman : Emmène-moi au bout du monde. Ce dossier vous propose de le suivre à la trace, en faisant quelques haltes afin de partager certains de ses points de vue.

(suite…)

Read Full Post »

Biographie. John Genzale. New York, le 15 juillet 1951 – New Orleans, le 23 avril 1991.

÷

Un premier groupe (Actress en 1970), puis c’est la grande aventure des New York Dolls [article à part] pour ce guitariste et chanteur états-unien. En 1975, il forme les Heartbreakers avec le batteur Jerry Nolan, issu des Dolls ; le bassiste Richard Hell en fait un temps partie. Sorti en 1977, le LP L.A.M.F. (Like A Mother Fucker) contient l’hymne « Born to Lose » – titré parfois « Born to Loose ». C’est un des albums majeurs du genre punk rock.

(suite…)

Read Full Post »

Avec Les Trois brigands, Jean de la Lune ou Le Géant de Zéralda, Tomi Ungerer est devenu un auteur classique de la littérature pour enfants. Mais pas que cela. Une soirée d’Arte dresse un portrait complet de ce graphiste singulier.

÷

Dans une petite boite qui ne le quitte jamais, Tomi Ungerer a rangé un miroir : « Au cas où je serais dans la jungle, pour faire des signaux aux avions et hélicoptères qui seraient à ma recherche. » Dans la boite encore : un fil Tomi Ungererconducteur (« La vie est un labyrinthe »), des allumettes, une rosette de commandeur des Arts et lettres, etc. De quoi faire face à n’importe quelle situation pour un dessinateur, sculpteur et écrivain vraiment pas comme les autres. Fort d’une amitié ancienne, le réalisateur allemand Percy Adlon (Bagdad Café) s’est rendu en Irlande, dans l’antre de Tomi Ungerer. Découpé en six séquences, son portrait de L’Homme sur son île nous invite à la délicieuse découverte d’un univers fantasmatique. Sur la lande, Tomi chantonne, joue à suivre son ombre. Dans son atelier, il montre comment on transforme une passoire en tête de grenouille, ou une carcasse de coq en masque africain : « C’est tout simple, il suffit de l’imaginer. » À croire que Tomi Ungerer n’a jamais voulu devenir véritablement adulte.

(suite…)

Read Full Post »