Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Argentine’

baies-accueilDossier. La mer, le soleil, des paysages inoubliables… Les baies ont un fantastique pouvoir d’attraction. A tel point qu’un Club des plus belles baies du monde a été créé en 1997 à l’initiative de l’office de tourisme du Pays de Vannes sur la base d’un jumelage entre le golfe du Morbihan et la baie d’Ha Long. Elle distingue celles où l’homme a fait le choix d’« un aménagement intelligent de l’espace côtier » dans le respect des biens naturels et culturels locaux.
Mais qu’appelle-t-on baie au juste ? On dénomme ainsi une échancrure dans les terres qui constituent un littoral. Si elle est de très grande dimension ce sera un golfe, si elle est petite, on parlera alors parfois d’une anse. Généralement, elle forme un arc de cercle, mais il arrive qu’elle dessine un cercle presque complet. On y trouve fréquemment un port et, depuis le développement du tourisme, des stations balnéaires mettant à profit des plages, quand il y en a.
Ce dossier vous invite à « visiter » quelques-unes des baies les plus remarquables que l’on puisse voir dans le monde, sur tous les continents. Vous y retrouverez peut-être celles qui vous ont le plus marqué. A chacun ses critères de sélection !

(suite…)

Read Full Post »

Un tour du monde de la street foodDossier. Quand on voyage, déguster des spécialités locales dans un restaurant c’est bien, mais les manger dans la rue, ce n’est pas mal non plus ! Dans de nombreux pays du sud, c’est même une pratique dominante depuis fort longtemps. Au nord, on y reprend goût grâce au dynamisme et l’inventivité dont font preuve des restaurateurs qui savent y faire pour capter une clientèle pressée par le temps ou soucieuse de jouir de sa liberté de mouvement.

Ce dossier vous invite non pas à passer à table, mais à partir à la découverte de mets dont la saveur ne s’apprécie complètement qu’à l’air libre. Un cornet de frites à Bruxelles, une pizza à Naples, un hot dog à New York, des pad thaï à Bangkok, un kebab à Istanbul ou une tortilla à Mexico, voilà des plaisirs uniques et qui en général ne coûtent pas cher ! Attention cependant à ne pas perdre de vue les règles d’hygiène qu’il vous est conseillé de suivre ici ou là.

(suite…)

Read Full Post »

VIGNES AFRIQUE DU SUDDossier. Allez les Français, ne vous fâchez pas… Il n’y a pas que dans l’Hexagone que l’on produit du bon vin. Pas chauvin pour un sou, routard.com vous invite à faire un petit tour du côté de ces vignobles d’Europe, d’Amérique, d’Afrique et d’Océanie qui jouissent d’une belle renommée. Certains datent de quelques siècles, d’autres sont nés bien avant que la Gaule ne soit bénie par le dieu Bacchus. Comme en France, ils se trouvent tous dans des régions magnifiques où l’œnotourisme est bien développé. Partout on vous attend pour des dégustations, et plus si affinité. Avec modération bien sûr…

(suite…)

Read Full Post »

Critique de disque. Tisser des liens entre toutes les formes de tango inventées depuis cent ans, voilà ce à quoi Marcelo Mercadante parvient sans difficulté apparente dans ce disque envoûtant. Ce joueur de bandonéon argentin a été MARCELO MERCADANTE  « Con un taladro en el corazón »formé à Buenos Aires, notamment auprès de Juan José Mosalini que l’on connaît bien en France. Mais c’est à Barcelone qu’il vit et travaille, en particulier au sein du Quintito Porteño qui l’accompagne ici. La capitale argentine ainsi que Montevideo, ces deux cités qui se font face de chaque côté du Rio de la Plata, continuent de donner le la en matière de tango, c’est entendu. On sait aussi que Paris reste un grand pôle créatif en la matière – sans oublier Helsinki où la musique argentine passionne nombre de Finlandais. Mais, et l’Espagne ? On ne parle guère de ces artistes locaux ou émigrés argentins qui y font vivre une scène intéressante, en procédant par exemple à des mélanges entre tango et musiques ibères.

(suite…)

Read Full Post »

Critique de livre. Voilà un livre dont la lectJOHN DINGES « Les années Condor »ure donne des sueurs froides. Il raconte comment les dictateurs de la plupart des pays d’Amérique du Sud se sont alliés pour former une internationale de la répression au cours des années 1970. Journaliste au Washington Post, John Dinges livre ici les résultats d’une enquête scrupuleuse menée en tant que spécialiste de cette région du monde durant plusieurs décennies. L’organisation Condor est créée fin 1975 à Santiago – le condor, aigle des Andes, est le symbole du Chili. Deux ans auparavant, le 11 septembre 1973, le général Pinochet a renversé par la force le social-démocrate Salvador Allende, président élu du Chili.

(suite…)

Read Full Post »

Critique de disque. Cinq ans après La Revancha del tango, un premier album qui a amplement modifié le point de vue de nombreux auditeurs à travers le monde sur la musique du Río de la Plata, le trio Gotan Project a tenu à faire évoluer sa formule ô combien accrocheuse. Certes les figures langoureuses du tango et les rythmes électroniques font toujours bon ménage. Mais, pour ne pas se répéter, Eduardo Marakoff (guitare), Christophe H. Müller et Philippe Cohen Solal (basse, claviers) ont pris le parti de laisser leurs complices présents sur le précédent disque jouer avec leurs propres boîtes de couleurs. Il y a là le bandéoniste Nini Flores, auquel l’ensemble doit beaucoup, la chanteuse Cristina Vilallonga, la violoniste Line Kruse et le pianiste Gustavo Beytelmann, lequel s’est chargé de réaliser de majestueux arrangements pour section de cordes.

(suite…)

Read Full Post »

Critique de disque. Le tango de Juan Carlos Cáceres n’est pas banal. Ce dernier propose en effet une reconstitution des premières formes de la musique née autour du Río de la Plata un peu avant la fin du dix-neuvième siècle. A cette époque, elle n’avait pas cette allure chic qu’elle allait prendre en pénétrant les salons parisiens. L’une de ses sources était le candombe des descendants d’esclaves africains encore assez nombreux en Uruguay et en Argentine, juste avant que ne déferlent d’Europe des centaines de milliers de migrants. Faute de disposer d’enregistrements de ce mythique proto-tango afro, on peut toujours essayer d’en retrouver les saveurs. C’est ce à quoi s’attelle depuis des années avec ferveur et talent le pianiste Juan Carlos Cáceres. Ce dernier est un jazzman argentin – ami du dessinateur Hugo Pratt qui chantait volontiers le blues dans les caves de Buenos Aires – qui débarqua en France durant le mois de mai 1968. Flambeur boogaloo au sein de Malón, mais aussi tanguero avec le groupe Gotán – à ne pas confondre avec Gotan Project -, il se fait accompagnateur de vedettes françaises, peintre, enseignant ; c’est une figure attachante de la scène latino parisienne.

(suite…)

Read Full Post »

Older Posts »