Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Chef d’orchestre’

Interview. L’Opéra-comique va rouvrir ses portes en mars après travaux, mais son premier spectacle est donné au Châtelet, salle qui va elle-même ensuite fermer afin que soient effectués d’autres travaux… Vous suivez ? Donc, voici Fantasio, une œuvre d’Offenbach qui renaît 150 ans après sa création, grâce à un minutieux travail de reconstitution de sa version originale. Le thème : le jeune Fantasio se fait passer pour un bouffon défunt qu’aimait une princesse. C’est Laurent Campellone qui dirige cet opéra.

÷

En quoi consiste la reconstitution de cet opéra ?

Cela fait une vingtaine d’années que Jean-Christophe Keck travaille sur les partitions d’Offenbach. Ce qu’il a reconstitué, c’est l’œuvre originale créée à Paris en 1872, dont la partition fut partiellement détruite lors d’un incendie. Ce fut un échec public, son compositeur étant victime du succès phénoménal qu’il avait connu durant le Second Empire, régime qui venait juste de disparaître. Offenbach modifia ensuite sa partition, notamment en confiant le rôle-titre à un ténor au lieu d’une mezzo, son choix initial.

(suite…)

Read Full Post »

Interview. Les opéras baroques permettent souvent de produire des spectacles féeriques. C’est le cas de Didon et Énée, chef-d’œuvre de l’Anglais Henry Purcell datant de 1689. La production présentée à Versailles, qui est mise en scène par Cécile Roussat et Julien Lübek, se compose notamment de danses, de mimes, d’acrobaties et d’effets spéciaux théâtraux. En ce qui concerne la musique, c’est Vincent Dumestre qui tient la baguette à la tête de son ensemble, le Poème Harmonique. L’intrigue : les amours contrariées de Didon, reine de Carthage, et d’Énée, prince de Troie.

÷

Quelle place tient Didon et Énée dans l’histoire de la musique ?

C’est le seul opéra qu’a composé Purcell. Il a pour particularité d’être très court, d’une grande densité. On ne s’y perd pas en histoires secondaires comme c’est souvent le cas dans d’autres œuvres lyriques. Le livret de Nahum Tate et la musique font preuve de force et de simplicité. Amour, devoir, fatalité… Ses thèmes nous parlent encore aujourd’hui.

(suite…)

Read Full Post »

ensemble Matheus 3Interview. Durant sept heures, l’ensemble Matheus s’amuse avec toutes les musiques qu’il aime, du baroque au rock. Vivaldi, Mozart ou Bizet jamment avec Brel, AC/DC ou Jimi Hendrix ! L’ambianceur en chef, Jean-Christophe Spinosi, nous présente cette nuit festive qui va égayer l’Olympia.

÷

Quelle est la philosophie de l’ensemble Matheus ?

Depuis 20 ans, nous essayons de jouer les œuvres du répertoire classique comme si elles venaient d’être écrites. Nous ne les considérons pas comme des pièces de musée, même si elles nous inspirent un profond respect.

(suite…)

Read Full Post »

Sébastien_Daucé_photo_MolinaVisuals 10Interview. Le claveciniste Sébastien Daucé a entrepris la reconstruction d’une œuvre monumentale datant de 1653 : le Ballet royal de la nuit. Dans la distribution originale figurait le jeune Louis XIV qui y apparut pour l’éternité en Roi-Soleil mettant fin aux ténèbres. La première étape de ce projet est présentée sous la forme d’un concert donné par l’Ensemble Correspondances, qui réunit une vingtaine de chanteurs et instrumentistes dirigés par Daucé.

À quelle occasion a été créé le Ballet Royal de la Nuit ?

Au XVIIe siècle, le ballet de cour est le grand spectacle par excellence. Tout y mélangé : la musique, la danse, le théâtre… Le Ballet Royal de la Nuit a ceci de particulier qu’il prit des dimensions exceptionnelles. Il s’agissait pour Mazarin d’asseoir le pouvoir du roi au sortir de la Fronde. Certains témoins racontent qu’il durait douze heures. Il faut dire qu’un spectacle comme celui-ci comprenait beaucoup de temps morts au cours desquels on manœuvrait des machines, des décors…

(suite…)

Read Full Post »

William Christie

Interview. William Christie, un des princes de la musique baroque, prend possession du château de Versailles à l’occasion d’un festival célébrant le tricentenaire de l’envol vers les cieux du roi-soleil. A la tête des Arts Florissants, il intervient dans différents espaces du palais au cours de deux longues soirées en forme de promenade. Une quinzaine de jours plus tard, c’est dans les jardins du château de Vaux-le-Vicomte qu’il se produit. C’était la propriété du surintendant Fouquet, né voilà 400 ans, dont Louis brisa la carrière…

Vous connaissez bien le château de Versailles…

Oui, nous avons joué plusieurs fois dans la Chapelle, l’Opéra et la Galerie des glaces, mais c’est la première fois que nous allons nous déplacer d’un lieu à l’autre au cours d’une même soirée.

(suite…)

Read Full Post »

JEAN-CHRISTOPHE SPINOSI

Interview. A la tête de l’ensemble Matheus, le fougueux Jean-Christophe Spinosi a enthousiasmé à maintes reprises le public en interprétant des œuvres de Vivaldi. Rossini, qui fait l’objet d’un festival jusqu’en juin au Théâtre des Champs-Élysées, est l’un des autres compositeurs qu’il sert avec passion. On va s’en rendre compte en le voyant diriger Otello, un magnifique opéra créé en 1816 d’après la pièce de Shakespeare.

La présence de Cecilia Bartoli dans votre spectacle est un événement en soi…

C’est en effet sa première prise de rôle sur scène à Paris depuis 25 ans. J’ai déjà travaillé avec elle plusieurs fois et c’est un bonheur de la retrouver à cette occasion. Elle est la fois une virtuose et une grande actrice qui aborde ses personnages en s’intéressant avant tout à leur psychologie et cela en s’investissant énormément. Il y a chez elle une quête de vérité exceptionnelle. Son interprétation de Desdémone suscite en vous une émotion telle qu’elle vous tire les larmes des yeux. Les membres de l’ensemble Matheus comme moi-même partageons cet engagement.

(suite…)

Read Full Post »

Interview. Faisant corps avec son théorbe, sorte de luth de grandes dimensions, Christina Pluhar dirige avec une joie communicative l’ensemble L’Arpeggiata depuis une douzaine d’années. L’une de ses spécialités est de constituer des programmes partagés entre des pièces du répertoire baroque et les musiques traditionnelles qui en sont les héritières. Cette année, cette artiste autrichienne met le cap vers la Méditerranée en invitant des vocalistes et instrumentistes italiens, espagnols, grecs, turcs et même d’océaniques portugais, tels que la chanteuse de fado Misia.

Quel a été le point de départ de votre périple méditerranéen ?

Ma passion pour les instruments à cordes pincées du XVIIe Christina Pluharsiècle m’a amenée à découvrir ceux qui sont en quelque sorte leurs héritiers dans le monde méditerranéen. Le luth est encore très présent, par exemple, tandis que le kanun est une sorte de cousin du psaltérion. Leurs couleurs musicales se ressemblent et l’on en joue dans un esprit similaire. Le voyage que nous proposons est logique. Lorsque nous avons conçu le projet consacré aux tarentelles italiennes, j’ai découvert des formes de cette musique traditionnelle chantées en grec dans le sud du pays, ce qui m’a fait aller jusqu’en Turquie. Dans l’autre sens, les liens anciens entre l’Italie et la Catalogne ayant laissé des traces fortes, un tour par l’Espagne s’imposait. Et de fil en aiguille, associer le fado portugais à ce travail a paru naturel.

(suite…)

Read Full Post »

Older Posts »