Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Classique’

Interview. Le samedi en fin de journée, des espaces du château de Versailles se visitent en présence de musiciens et danseurs costumés comme au temps de Louis XIV ! Intitulé Sérénade Royale de la Galerie des Glaces, ce parcours est animé par des artistes de la Compagnie de Danse l’Éventail et de l’ensemble de musique baroque Les Folies Françoises dirigé par le violoniste Patrick Cohën-Akenine.

÷

Comment se déroule la Sérénade ?

C’est un dispositif bien rodé car cela fait plusieurs années qu’il existe. Vous êtes accueilli par un comédien dans le salon d’Hercule, puis une séance de chant accompagné de théorbe vous attend dans le vestibule de la Chapelle royale. Arrivé dans la Galerie des Glaces, vous assistez à une « turquerie », un ensemble de musiques et de danses qui évoque la venue d’un émissaire ottoman à la Cour de Louis XIV. La Sérénade se conclut par une scène d’escrime dans la cour de Marbre. L’idée est de montrer les différents arts que l’on enseignait et pratiquait à la Cour du roi. Écoutée lors de messes, de bals ou de soupers, la musique, par exemple, était permanente à Versailles, même si la radio n’existait pas encore !

(suite…)

Read Full Post »

Interview. La soprano Julie Fuchs nous offre un magnifique programme consacré au bel canto à l’Opéra royal du château de Versailles, de même que sur l’album Mademoiselle. Avec le grand talent qu’on lui connaît, elle interprète ce soir des airs de Rossini, Fioravanti, Donizetti, Raimondi, Berlioz et Barbieri en compagnie de l’Orchestre National d’Île-de-France dirigé par Paolo Arrivabeni.

÷

Qu’est-ce que le bel canto ?

Littéralement, cela signifie beau chant. En tant que terme générique, le bel canto qualifie un répertoire écrit pour mettre en avant la voix. On le doit à beaucoup d’Italiens, mais pas seulement. Il est associé à la période romantique, quoiqu’il soit plus ancien qu’on ne le croit.

(suite…)

Read Full Post »

Interview. Voici un printemps très florissant pour la pianiste Vanessa Wagner qui donne Inland, son nouveau projet en solo consacré à des œuvres minimalistes, retrouve son confrère violoniste Augustin Dumay pour une nouvelle conversation à deux, puis participe à un concert orchestral avec Les Solistes Français.

÷

Inland fait suite à Statea, programme également consacré à la musique qualifiée de minimaliste, réalisé avec le musicien électro Murcof…

Qui était constitué de pièces de compositeurs de Satie, Cage, ou Adams. Dans le même esprit, mais seule cette fois, j’explore ce répertoire très prolifique en mettant en avant des musiciens pour beaucoup peu connus comme Bryce Dessner, William Susman ou Nico Muhly, aux côtés de plus célèbres tels que Moondog, Philip Glass, Michael Nyman ou Wim Mertens. C’est une sorte de voyage au cours duquel s’enchaînent des atmosphères différentes, quoiqu’une certaine mélancolie se dégage de ces morceaux intimistes. Il n’y a pas si longtemps que j’ose jouer des œuvres de ce répertoire, même si j’en écoute depuis un bon moment. J’essaie de trouver un équilibre entre l’interprétation de ces pièces et d’autres, appartenant aux domaines classiques, de même que j’aime travailler avec des artistes de diverses disciplines, ou me produire dans des lieux inattendus. Sortir de sa zone de confort est une bonne chose.

(suite…)

Read Full Post »

Interview. Manon retrouve l’Opéra Comique, où cet opéra de Jules Massenet, adapté du roman Manon Lescaut de l’abbé Prévost, est né en 1884. Il est présenté dans une production mise en scène par Olivier Py avec, dans le rôle-titre, la flamboyante Patricia Petibon. Marc Minkowski en assure la direction musicale à la tête des Musiciens du Louvre. Quelle affiche !

÷

Qui est Manon ?

C’est une jeune femme dont on ne connaît pas le passé, qui cherche à briller, mais aussi à exister par rapport aux hommes. Avec le chevalier Des Grieux, elle vit une histoire passionnée, tous deux formant une sorte de couple à la Bonnie and Clyde !

(suite…)

Read Full Post »

Interview. Pianiste aventurier, Wilhem Latchoumia propose un récital sur le thème du « silence dans le son » ! On sait que l’absence de son joue un rôle important en musique et c’est avec des œuvres de Cowell, Dubedout et Scelsi qu’il le démontre ce soir entre les murs d’une galerie d’art, cadre qui se prête bien à l’écoute attentive de cet artiste.

÷

Vous venez d’enregistrer un album dans lequel vous mélangez des pièces issues du Cendrillon de Prokofiev à d’autres de Henry Cowell, compositeur surprenant de la première moitié du 20e siècle, lequel est au programme de votre récital…

Ce qui fait cohabiter deux mondes féeriques, Cowell s’étant beaucoup penché sur des traditions irlandaises empreintes de magie, ainsi que de spiritualité. Pour le récital, j’associe quelques-unes de ses pièces à des œuvres de Scelsi et Dubedout ayant elles aussi des liens avec la spiritualité, hindou notamment.

(suite…)

Read Full Post »

Dossier. Espaces où se concentrent et se brassent des populations venues de divers horizons, les villes sont des lieux propices à l’émergence de formes musicales originales. Issues de cultures locales, nourries d’influences extérieures, modernisées ou respectueuses de la tradition, elles sont devenues des emblèmes de ces cités, voire d’un pays tout entier. Les découvrir au cours d’un séjour fait partie des bonheurs que l’on peut s’offrir lors de ses voyages. Nous vous invitons dans ce dossier à suivre de belles partitions à travers le monde.

(suite…)

Read Full Post »

Interview. Unis à la ville comme à la scène, selon l’expression consacrée, Ludmila Berlinskaïa et Arthur Ancelle donnent ce soir un florilège de pièces pour deux pianos, françaises et russes, plus quelques solos. Elles font partie des programmes de leur 2 Pianos Originals Project discographique. Aussi subtils qu’inspirés, ils nous révèlent des trésors rarement interprétés.

÷

Comment en êtes-vous venus à vous spécialiser dans l’interprétation d’œuvres écrites pour deux pianos, en plus de mener vos carrières en solo ?

A.A. Nous avons beaucoup exploré les transcriptions pour deux pianos, puis nous nous sommes aperçus qu’il existait un répertoire très important d’œuvres écrites directement pour ce duo d’instruments. C’est un domaine à part, trop souvent traité comme un parent pauvre. Hors, les chefs-d’œuvre abondent, même si nombre d’entre eux ont été oubliés. On a un peu tendance à jouer toujours les mêmes pièces.

L.B. Pourtant, il suffit d’aller regarder ce qui se trouve dans les bibliothèques pour en découvrir beaucoup d’autres…

A.A. … de même que d’aller dans des boutiques spécialisées où vous tombez sur des partitions de compositions qui n’ont jamais été jouées !

(suite…)

Read Full Post »

Older Posts »