Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Danemark’

Interview. Line Kruse est une violoniste danoise, très liée à Paris, qui aime autant le jazz king size que les musiques latino-américaines – elle a travaillé avec Gotan Project, fameux groupe mêlant tango et électro. Mélodieuses et foisonnantes de rythmes, ses élégantes compositions sont à déguster en septette (11 octobre) puis en big band (4 décembre).

÷

Un big band jazz mené par une violoniste, ce n’est pas banal…

Oui, à ma connaissance, c’est assez inédit. Des violonistes invités par ce type de formation c’est courant, mais créer un répertoire dédié à cet instrument dans ce cadre-là, non. L’idée est de contribuer au renouvellement d’une longue tradition en explorant les rythmes latino-américains, lesquels sont d’une richesse incroyable.

(suite…)

Publicités

Read Full Post »

Dossier. Du cercle polaire aux côtes méditerranéennes, la variété des paysages d’Europe est phénoménale. Sur le plan urbain aussi, ce que ce continent donne à voir présente de grandes différences, bien qu’il ait été traversé par des courants culturels qui lui donnent souvent un air de famille évident, du gothique à l’Art nouveau en passant par le baroque. Comparez les palais de Lisbonne et de Saint-Pétersbourg par exemple. Des capitales nationales ou régionales, des villages, des littoraux, des lacs, des sommets, des îles… Voici 100 sites à découvrir absolument dans cette Europe unie par sa capacité à éblouir les voyageurs.

(suite…)

Read Full Post »

Critique de disque. Les chanteuses du nord de l’Europe ont le vent en poupe depuis les années quatre-vingt dix. Surtout celles qui s’expriment en anglais, langue qui permet de se faire connaître hors de la Scandinavie. Parmi les plus remarquables, il y eut Björk (Islande), Lisa Ekdahl (Suède), Anja Garbarek (Norvège). Voici, sous les couleurs danoises, un autre caractère bien trempé en la personne de Susi Hyldgaard. Comme beaucoup d’artistes de la région, elle chevauche les canons du jazz et tire ce dernier vers de nouveaux horizons. Et comme toutes les figures singulières du chant jazz, folk ou soul, cette femme fait preuve d’une expressivité franchement accrocheuse. Ce que Susi a à dire, ou plutôt à chanter, échappe à beaucoup de clichés, bien qu’elle évoque l’amour, la liberté, ce genre de choses. Elle le fait bien, c’est cela qui fait la différence. Mise en œuvre sous forme de quartette, les chansons de ce disque sont dominées par la voix de dame Hyldgaard, tout en puissance contenue, et organisées autour de ses parties de claviers – piano, Rhodes, synthétiseurs, accordéon, instruments dont elle tire des sonorités très personnelles. De plus, ces compositions originales sont valorisées par des percussions, une double basse et une trompette. Un agencement étonnant qui renforce la singularité de ce disque au charme dévorant.

Michel Doussot

Mis en ligne en 2003 sur routard.com

Read Full Post »