Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Fantastique & SF’

ORPHAN BLACK - TATIANA MASLANYDe 2013 à 2017, Tatiana Maslany a interprété plusieurs personnages de la série Orphan Black. Mélange de SF, de suspense, de drame et de comédie, c’est un divertissement très recommandable. Juste pour le plaisir et en hommage au grand talent de cette comédienne canadienne qui change avec aisance de look, de voix et de gestuelle, nous avons ici recensé ces personnages.

Attention spoilers !

(suite…)

Read Full Post »

Musée Fragonard, Ecole Nationale Vétérinaire d'Alfort

Dossier. Paris ne manque assurément pas de musées ! Aux côtés des mastodontes que sont le Louvre, Orsay ou les Arts Déco se trouvent des dizaines d’adresses parmi lesquelles figurent des lieux où sont exposées des collections insolites centrées sur un thème unique, du chocolat à l’éventail, en passant par des écorchés ou des faux sacs Vuitton !

÷

À l’origine de ces musées spécialisés, on trouve des institutions publiques ou privées qui possèdent des archives, objets ou œuvres méritant d’être vus aussi bien par des personnes concernées (professionnels, étudiants…) que par quiconque ne considère pas que la curiosité est un vilain défaut. D’autres ont été créés par des passionnés dont les collections étaient suffisamment importantes pour qu’elles soient exposées au regard de tous.

(suite…)

Read Full Post »

Bois-le-Duc 1Reportage. Les Pays-Bas ne se résument pas à Amsterdam ! Le royaume a pour autres trésors des petites cités charmantes qui valent le coup de s’aventurer à l’intérieur de ses basses terres. Bois-le-Duc, alias ‘s-Hertogenbosch, est l’une d’elles. Cette jolie ville est d’autant plus attractive qu’elle est le berceau du grand peintre Jérôme Bosch, célébré ici durant l’année 2016 à l’occasion du 500e anniversaire de sa mort. Parmi divers événements figure une exceptionnelle exposition rétrospective consacrée à cet artiste apprécié d’un large public.

Bois-le-Duc et Bosch
Bois-le-Duc est une traduction en français du nom néerlandais de la ville, qui est ‘s-Hertogenbosch ou familièrement Den Bosch. Donc, attention : sur les horaires des trains ou les panneaux routiers locaux, on ne connaît pas « Bois-le-Duc » ! Cette appellation vient de la courte période durant laquelle le pays a été annexé par la France, sous Napoléon Ier. Aujourd’hui capitale de la province du Brabant septentrional, Bois-le-Duc était alors la préfecture du département des Bouches-du-Rhin…
C’est là qu’est né Jheronimus van Aken vers 1450. Il prendra le nom qu’on lui connaît (Jheronimus ou Jeroen ou Hiëronymus Bosch) en référence à cette ville où il vécut jusqu’à sa mort en 1516. De l’existence de ce peintre singulier issu d’une famille d’artistes, on sait peu de choses. En revanche, ses œuvres en disent beaucoup sur son environnement (postures ou vêtements des personnages, décors…), son époque (fin du Moyen Age) et son imaginaire.

(suite…)

Read Full Post »

Star Wars - Yavin 4Dossier. Star Wars, épisode VII : Le Réveil de la Force sort le 16 décembre 2015 pour la plus grande joie des fans d’une saga futuriste apparemment sans fin, comme l’univers ! Si beaucoup de scènes ont été tournées en studio, forcément, nombre de paysages de notre bonne vieille Terre ont joué un grand rôle dans ce spectacle depuis près de quatre décennies. Routard.com vous invite à monter dans son vaisseau pour aller les visiter.

(suite…)

Read Full Post »

Les meilleures séries télévisées diffusées depuis 1990 font chacune l’objet d’une présentation critique sur ce blog, sous la forme de textes courts. Ils sont réunis sur des pages donnant une vision d’ensemble sur ce qui a commencé à être produit à travers le monde au cours de telle ou telle année : de 1990 à 1999 ; de 2000 à 2005 ; en 2006 ; 2007 ; 2008 ; 2009 ; 2010 ; 2011 ; 2012 ; 2013 ; 2014 ; 2015 ; 2016 ; 2017 ; 2018 ; 2019 ; 2020

Ci-dessous, les séries sélectionnées sont classées par ordre alphabétique.

Il suffit de cliquer sur un titre pour accéder à la page où figure le texte correspondant.

(suite…)

Read Full Post »

DCF 1.0Dossier. Il existe plus d’un millier de musées en France. Ils sont consacrés aux arts plastiques, aux sciences, aux techniques, à des personnages historiques ou des traditions populaires et à d’autres choses encore… Un certain nombre d’entre eux sont particulièrement étonnants. Ils ont été fondés par des passionnés, solitaires ou réunis en association, voire par des institutions, et vous disent tout ou presque sur les vampires, le tire-bouchon, les pathologies anatomiques, les cloches, les égouts, le papier peint ou la construction de châteaux en allumettes… D’autres lieux, nés de l’imagination débridée d’artistes ou d’entrepreneurs, sont devenus des sites muséaux prisés des amateurs d’insolite. Qui a dit que le pays de Picassiette manquait de fantaisie ?

(suite…)

Read Full Post »

GOT CroatieDossier. Le monde entier se passionne avec raison pour la fameuse série télévisée de fantasy Game of Thrones. À l’occasion de la diffusion de la quatrième saison de cette superproduction – et en attendant les cinquième et sixième déjà en préparation ! -, voici un petit tour d’horizon des lieux où elle a été et continue d’être réalisée.

÷

Une géographie (pas complètement) imaginaire

Game of Thrones raconte depuis 2011 les combats que mènent différentes factions afin de devenir maître du Royaume des Sept Couronnes. Cette adaptation des romans de George R. R. Martin – réunis sous le titre générique Le Trône de fer – a pour théâtre des régions aux climats variés qui ressemblent aux nôtres. Schématiquement, l’action se déroule sur deux continents. À l’ouest, Westeros présente des similitudes avec l’Europe, du nord glacé au sud méditerranéen. À l’est, Essos comprend des montagnes, déserts et plaines tels que l’on peut en voir en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. L’une des qualités de cette production est d’avoir opté pour des tournages dans des pays qui « ressemblent » à ceux des romans quand il s’agit de filmer des décors extérieurs. Des pays qui sont ravis de voir affluer les fans de GoT !

(suite…)

Read Full Post »

Gracianne HASTOY « Squelettes en sucre » SéguierCritique de livre. Le Mexique est une terre bénie pour les amateurs d’histoires corsées. Le fantastique B. Traven, par exemple, en a rassemblé et imaginé de nombreuses dans plusieurs ouvrages. Journaliste et écrivaine française, Gracianne Hastoy prend en quelque sorte le relais de son illustre aîné dans ce recueil de récits glanés auprès de gens du peuple qu’elle a rencontrés dans la province de Oaxaca où elle s’est installée. Le titre de son ouvrage fait référence aux friandises que l’on vend lors de la fête des Morts. Il est bien choisi dans la mesure où, si la mort rode à travers les dix-sept nouvelles du recueil, ces dernières possèdent toutes une touche de fantaisie qui les rend délicieuses à lire.

(suite…)

Read Full Post »

Critique de film. Un possédé, des fantômes, des hommes bioniques, un extraterrestre… Les surprenantes histoires racontées dans Les Documents interdits sont vraies puisqu’elles ont été filmées.

÷

 « Les images que vous allez voir ne vous montreront rien, ne vous apprendront rien et ne prouveront rien » avertit une voix off qui commente un montage d’images plutôt compliqué. On comprend finalement que l’homme filmé par des caméras de surveillance présenté dans un de ces « documents interdits » est un extraterrestre…

(suite…)

Read Full Post »

LE CHAT BOTTÉ 11Critique de film. Quand le marquis de Carabas devient Karabassoff et qu’un auteur de film d’animation russe multiplie de savoureux anachronismes…

÷

La caméra balaye un paysage russe, détrempé et sinistre. Il ne s’agit pas du début d’un film de Tarkovski mais du Chat botté revu et franchement corrigé par Garri Bardine. Producteur, auteur et réalisateur de son film, il est aussi le talentueux sculpteur de ses personnages. Les fils du meunier décédé, imaginés par Charles Perrault au début de son conte Le Maître chat ou le chat botté, deviennent ici les frères Karabassoff. Ce sont trois clochards alcooliques qui, eux, n’ont rien obtenu en héritage. Ils se contentent d’attendre l’aide humanitaire que largue un avion américain.

(suite…)

Read Full Post »

Le Manuscrit trouvé à SaragosseCritique de film. C’est l’histoire d’un film retrouvé, inspiré d’un roman composé de dizaines d’intrigues… À voir et à lire, Le Manuscrit trouvé à Saragosse est un merveilleux labyrinthe dans lequel on s’amuse à s’égarer. Suivez le guide.

÷

« Moi, je commence à m’y perdre » lâche Alphonse van Worden, jeune capitaine de la garde wallonne du roi d’Espagne. Comme ce candide héros, nous sommes l’objet du diabolique récit de Jan (ou Jean) Potocki, diplomate polonais auteur de Manuscrit trouvé à Saragosse, un monument de la littérature européenne qui fut écrit en français de 1797 à 1812. Pillée durant tout le XIXe siècle, son œuvre n’a été véritablement reconnue qu’en 1958, lorsque pour les éditions Gallimard, Roger Caillois en livra un quart sous son titre original. Enfin, en 1989, René Radrizzani édita chez José Corti une quasi intégrale à partir de très nombreux fragments retrouvés.

(suite…)

Read Full Post »

Edward aux mains d’argentCritique de film. Après Batman et avant Mars Attack !, le très imaginatif cinéaste américain Tim Burton revisitait en 1990 les grands thèmes du cinéma fantastique hollywoodien en tournant Edward aux mains d’argent (Edward Scissorhands). Il offrait ainsi un merveilleux conte moral à un large public et signait peut-être là son chef-d’œuvre.

÷

L’histoire

Une grand-mère raconte une histoire à un enfant qui ne veut pas dormir. Il était une fois… dans un mystérieux château, un être créé par un savant qui, mort trop tôt, n’avait pu le terminer son œuvre : des ciseaux remplaçaient ses mains… Un jour, la gentille Peggy (Dianne Wiest) découvre cette créature. Il s’agit d’Edward (Johnny Depp), un innocent garçon qu’elle décide d’accueillir au sein de sa famille. Edward excite l’intérêt des commères du quartier, il devient une célébrité, il passe à la télé. Kim (Winona Ryder), la fille de la maison, s’amourache d’Edward, ce qui provoque la jalousie de son boy friend. Ce dernier fomente un méchant coup contre son rival…

(suite…)

Read Full Post »

Critique de disque. Si vous passez du côté du château de Chazey-sur-Ain, gare à vous ! C’est là que s’est fomenté le complot qui allait aboutir à ce disque maléfique, publié par un label au nom approprié : Nocturne. Il est le fruit – empoisonné ! – du Printemps musical de Pérouges, festival qui avait auparavant permis à Éric Montbel de composer un Jardin de l’ange, grimoire sonore recelant des chants sacrés et anciens de tradition populaire. Depuis, Montbel a retourné son aube et s’est consacré à d’autres compositions, méphistophéliques celles-là, pour la plupart écrites au cours du dix-neuvième siècle. Le Jardin des mystères, sous-titré Complaintes criminelles, ballades sanglantes et autres chansons sinistres, raconte des règlements définitifs de problèmes sentimentaux ou familiaux, des confidences de condamné à mort, des forfaits de malandrins, etc.

(suite…)

Read Full Post »

Critique de livre. « Après beaucoup d’efforts, Sylvestre, un mineur, avait enfin pu s’offrir une montre de poche. » Ainsi commence Le Chagrin de saint Antoine, une histoire au cours de laquelle le héros, qui a perdu son précieux trésor, demande des comptes au fameux saint. B. Traven (vers 1890-1969) la raconte dans ce recueil de nouvelles inédites. Cette phrase résume assez bien de quoi ces dernières sont faites : un style direct, une forme proche du conte et l’expression d’une grande estime pour le « petit » peuple mexicain.

(suite…)

Read Full Post »

Critique de livre. Fascinant recueil de nouvelles que ce livre. Les histoires qu’il recèle se déroulent presque toutes dans la forêt tropicale. Atmosphère moite, chaleur éprouvante, moustiques et fièvres garantis. Il y a des serpents aussi, dans Anaconda, le premier récit où, à la manière de Rudyard Kipling, Horacio Quiroga dote ses animaux de sentiments humains. Il raconte que tous les reptiles venimeux d’une forêt se réunissent en congrès afin de déclarer la guerre à une bande de bipèdes venus s’installer sur leur territoire. Ceux-ci ont pour but de mettre au point un sérum antivenimeux… Curieuse histoire suivie d’autres tout aussi étranges.

(suite…)

Read Full Post »

PIERRE VIDAL-NAQUET « L’Atlantide »Critique de livre. Il était une fois sur une île, voilà très, très longtemps, une civilisation munificente et conquérante, qu’un cataclysme a fini par engloutir… Par Zeus ! Que l’Atlantide a fait rêver et délirer depuis plus de deux millénaires ! Pour étudier et relater comment a évolué dans le temps cette légende, on ne pouvait trouver mieux que Pierre Vidal-Naquet. Car il s’agit d’une légende et non d’une réalité, contrairement à ce que des sectes ésotériques continuent de prétendre encore aujourd’hui ! Vidal-Naquet est en effet à la fois un spécialiste passionné de l’Antiquité grecque et un savant pourfendeur des mensonges historiques – avec Les Assassins de la mémoire, il a écrit le livre essentiel sur les négationnistes.

(suite…)

Read Full Post »

Les contes de la lune vague après la pluieCritique de film. La principale qualité à laquelle doivent répondre les fables est d’illustrer un point de morale intemporel et universel. Les Contes de la lune vague après la pluie (1952), si japonais qu’ils soient, appartiennent à cette catégorie.

÷

« L’ambition, comme l’océan, doit être sans limites ! » assène Tobei, un paysan du XVIe siècle qui part pour la ville en compagnie de son beau-frère, le potier Genjuro. Le premier rêve de devenir samouraï, le second de s’enrichir grâce à ses poteries. Ils feraient mieux d’écouter le sage du village qui fait part de son inquiétude aux épouses des deux larrons : « L’argent surexcite les désirs imbéciles. » La mort, le vice et des revenants les attendent au coin de la route. Comme à son habitude, le cinéaste Kenji Mizoguchi (1898-1956) réalise un film plein d’estime pour ses personnages.

(suite…)

Read Full Post »

AMADOU HAMPATE BA « Contes des sages d’Afrique » (Seuil)Critique de livre. « Au cœur de la forêt régnait un roi despote appelé Hediala. Chaque matin, la malignité de ce roi produisait de quoi faire bouillir d’angoisse la cervelle de ses sujets »… Ainsi commence un conte peul intitulé Le Roi et le fou, l’un de ceux qu’a recueilli Amadou Hampaté Bâ durant sa longue vie (1901-1992). Tous ceux, et ils sont nombreux, qui ont dévoré les mémoires et récits picaresques de cet homme de lettres orales connaissent son gigantesque talent de conteur – à lire absolument : Amkoulel enfant peul, Oui mon commandant ! et L’Étrange destin de Wangrin. On le retrouve dans cette sélection de récits réalisée à partir d’ouvrages divers – il s’agit en quelque sorte d’un best of ! – par Henri Gougaud.

(suite…)

Read Full Post »

Avec Les Trois brigands, Jean de la Lune ou Le Géant de Zéralda, Tomi Ungerer est devenu un auteur classique de la littérature pour enfants. Mais pas que cela. Une soirée d’Arte dresse un portrait complet de ce graphiste singulier.

÷

Dans une petite boite qui ne le quitte jamais, Tomi Ungerer a rangé un miroir : « Au cas où je serais dans la jungle, pour faire des signaux aux avions et hélicoptères qui seraient à ma recherche. » Dans la boite encore : un fil Tomi Ungererconducteur (« La vie est un labyrinthe »), des allumettes, une rosette de commandeur des Arts et lettres, etc. De quoi faire face à n’importe quelle situation pour un dessinateur, sculpteur et écrivain vraiment pas comme les autres. Fort d’une amitié ancienne, le réalisateur allemand Percy Adlon (Bagdad Café) s’est rendu en Irlande, dans l’antre de Tomi Ungerer. Découpé en six séquences, son portrait de L’Homme sur son île nous invite à la délicieuse découverte d’un univers fantasmatique. Sur la lande, Tomi chantonne, joue à suivre son ombre. Dans son atelier, il montre comment on transforme une passoire en tête de grenouille, ou une carcasse de coq en masque africain : « C’est tout simple, il suffit de l’imaginer. » À croire que Tomi Ungerer n’a jamais voulu devenir véritablement adulte.

(suite…)

Read Full Post »