Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Guinée’

Critique de disque. Quelle vitalité ! Hadja Kouyaté et ses Guinéens nous offrent ici tout ce que l’on peut légitimement attendre d’un disque de musique mandingue. Et même plus. Une voix puissante, bien sûr, celle de la jeune femme, et des accompagnateurs qui font mieux que se mettre au service de leur chanteuse. Ces musiciens, bouillonnant de sève juvénile, forment un vrai groupe, donnant l’impression qu’ils jouent ensemble depuis des années et des années. Ça vrombit, ça bondit, ça fait déferler des cascades de notes précises, éclatantes et claquantes. C’est réjouissant au possible. L’orchestre et la vocaliste, ainsi que les choristes, se répondent en permanence tout au long de l’album, maintenant de cette façon une tension digne d’un groupe de rock ou de funk.

(suite…)

Read Full Post »

Critique de disque. Des instrumentistes ou des chanteurs africains invités par des jazzmen états-uniens et européens, ça se voit tous les jours. Mais des Africains jouant du jazz sans la caution d’un toubab ou d’un cousin d’Amérique, ce n’est pas si fréquent. Surtout quand ces artistes ne sortent pas du vivier des clubs spécialisés. Djeli Moussa Diawara le Guinéen, Abdoulaye Diabaté et Moussa Cissoko, tous deux sénégalais, se sont taillé chacun une excellente renommée dans le domaine de la musique populaire ouest-africaine. Le premier est l’un des plus grands joueurs de kora de son temps ; le deuxième, un chanteur, pianiste et chef d’orchestre coté ; enfin, le troisième est un percussionniste très demandé, notamment dans les studios parisiens. Avec leur musique hors norme, ils prennent le risque de choquer les gardiens des traditions, aussi bien chez les griots que chez les jazzophiles sourcilleux.

(suite…)

Read Full Post »

Critique de disque. « Je suis allé à Kinshasa j’ai trop souffert (…). Les jaloux saboteurs aux yeux de crocodiles veulent mon échec, souhaitent ma misère ; voilà mon problème »… Cette chanson de style zaïrois enregistrée à Abidjan par un Tchadien (Maître Gazonga) est l’un des tubes absolus des années 1970 et 1980, quand de forts contingents de musiciens ouest-africains modernistes partirent à l’assaut de leur continent, de la France et finalement du monde. Période dorée s’il en est ! Cette impressionnante anthologie offre près de deux heures et demi de bonheur parfait en alignant quelques chefs-d’œuvre glanés dans des albums souvent difficiles à dénicher – nous insistons : tous les titres sélectionnés sont géniaux. Dakar, Bamako, Conakry, Abidjan – où de très nombreux artistes des pays voisins venaient enregistrer -, telles étaient les places fortes de la pop dans la région. Au terme de deux décennies d’indépendance, les jeunes nations de l’ex-Empire français affichaient une vitalité extraordinaire en matière de musique. Réunis pour jouer dans des bars d’hôtel ou des buffets de gare, pour représenter leur pays ou une administration, des centaines de musiciens ont alors acquis une expérience phénoménale, comparable à celles des jazzmen états-uniens des temps héroïques.

(suite…)

Read Full Post »