Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Italie’

Dossier. Envie de partir en week-end sans alourdir son bilan carbone ? Opter pour le train s’avère une excellente solution, notamment quand on dispose de peu de temps. Arrivé à destination, il vous suffira de sortir de la gare pour commencer votre escapade. À titre d’exemple, voici une sélection de belles villes européennes directement et quotidiennement accessibles depuis Paris ou d’autres villes françaises. L’évasion se trouve au bout du quai !

(suite…)

Read Full Post »

Dossier. Beaucoup de villes revendiquent le titre de « Venise ». Traversées par des canaux ou autres cours d’eau faisant souvent office de rues, elles ont généré des modes de vie spécifiques et offrent des paysages urbains originaux qui font le bonheur des habitants comme des visiteurs. Routard.com vous invite à découvrir 20 cités qui figurent parmi les plus belles « Venise » au monde, au nombre desquelles figurent évidemment l’emblématique Sérénissime !

(suite…)

Read Full Post »

Dossier. Les civilisations disparues : rien de tel pour laisser son imagination vagabonder ! Nourri que l’on est de récits savants, ou plus souvent populaires, nous racontant la destinée généralement tragique de peuples rayés de la surface du monde ou, au mieux, absorbés par d’autres, on s’émerveille devant les vestiges qu’ils nous ont légués. Certains sont majestueux comme Machu Picchu, d’autres sont mystérieux tels que le site de Stonehenge, d’autres encore sont estomaquants à l’image d’Angkor. Voici un petit tour des mondes perdus en 20 étapes qui vous fera voyager à travers la Terre entière.

(suite…)

Read Full Post »

Dossier. Du cercle polaire aux côtes méditerranéennes, la variété des paysages d’Europe est phénoménale. Sur le plan urbain aussi, ce que ce continent donne à voir présente de grandes différences, bien qu’il ait été traversé par des courants culturels qui lui donnent souvent un air de famille évident, du gothique à l’Art nouveau en passant par le baroque. Comparez les palais de Lisbonne et de Saint-Pétersbourg par exemple. Des capitales nationales ou régionales, des villages, des littoraux, des lacs, des sommets, des îles… Voici 100 sites à découvrir absolument dans cette Europe unie par sa capacité à éblouir les voyageurs.

(suite…)

Read Full Post »

Reportage. Turin est la grande ville italienne la plus proche de la France, dont elle partage une part de l’histoire à travers celle de la Savoie. Entre Alpes et plaine du Pô, fleuve qui la traverse, cette actuelle capitale de la région du Piémont fut également celle de la toute jeune Italie. Son urbanisme et son architecture très marqués par la période baroque et celle du 19e siècle en font une ville à part au nord de ce magnifique pays. Dans ses rues abondent des commerces en tout genre, entre autres dédiés à la gastronomie locale.

(suite…)

Read Full Post »

Ischia Castello AragoneseDossier. L’Italie prend en partie la forme d’une péninsule qui s’avance dans la mer Méditerranée, ce à quoi s’ajoutent quantités d’îles dont les plus importantes sont la Sicile et la Sardaigne, lesquelles sont incontournables au même titre que Capri, Elbe ou Stromboli. Mais d’autres, parfois méconnues, méritent d’être découvertes. Les mots plages, criques ou montagnes, voire volcans abondent au fil des pages de ce dossier qui vous présente des sites paradisiaques. Quel que soit l’endroit où vous vous trouvez sur le littoral italien, qui aligne 7 500 km de côtes, vous avez accès à ces trésors qui recèlent des environnements naturels, ainsi que des villes ou villages aussi riches en beautés que sur le continent.

(suite…)

Read Full Post »

MAX EMANUEL CENČIĆ - Photo Anna HoffmannInterview. Le contre-ténor croate a le chic pour nous faire presque oublier que les airs qu’il chante datent de l’époque baroque, tant ses interprétations sont vivantes. La souplesse de sa voix y est pour beaucoup. Le concert de ce soir est consacré à des extraits d’opéras napolitains du XVIIIe siècle formidablement bien choisis, certains étant rarement interprétés de nos jours.

÷

Qu’est-ce que les airs de votre programme ont de particulier ?

L’Italie, et singulièrement Naples, est au début du XVIIIe siècle une terre des plus fructueuses sur le plan de la musique. Ces airs sont très modernes pour leur époque, celle des castrats triomphants. Bien sûr, la musique a beaucoup évolué depuis ce temps, mais il faut réaliser qu’ils étaient extrêmement novateurs. Jusqu’alors, on n’avait pas entendu d’airs permettant aux artistes de combiner diverses manières de chanter (aigu, colorature…) et une expressivité dramatique à ce point élevée. Pour les interpréter, et on peut dire cela d’une façon générale au sujet de la musique baroque, il faut être très vigilant sur le plan technique, que la voix soit flexible, mais il est aussi nécessaire de se laisser pénétrer par les émotions intenses qu’ils expriment. Cela prend des années pour obtenir un tel résultat et demande un travail constant si l’on veut continuer ensuite sur cette voie.

(suite…)

Read Full Post »

Star Wars - Yavin 4Dossier. Star Wars, épisode VII : Le Réveil de la Force sort le 16 décembre 2015 pour la plus grande joie des fans d’une saga futuriste apparemment sans fin, comme l’univers ! Si beaucoup de scènes ont été tournées en studio, forcément, nombre de paysages de notre bonne vieille Terre ont joué un grand rôle dans ce spectacle depuis près de quatre décennies. Routard.com vous invite à monter dans son vaisseau pour aller les visiter.

(suite…)

Read Full Post »

James Bond SpectreDossier. James Bond est sans doute l’agent secret le plus célèbre au monde, aussi bien grâce aux romans dont il est le personnage principal qu’à la série de films qui en sont des adaptations. Le 24e sort le 11 novembre 2015 sur tous les écrans du globe sous le titre SPECTRE. C’est l’occasion de partir sur les traces de ce James qui fait des bonds tout autour de la planète depuis 1962.

÷

Des romans et des films au succès jamais démenti

James Bond est né dans les années 1920 dans un lieu qui reste incertain. On sait cependant qu’il est le fils d’Andrew Bond, originaire de Glen Coe (www.discoverglencoe.scot) en Écosse, et de Monique Delacroix, de Bottens (www.bottens.ch) en Suisse. Tous deux sont morts en pratiquant l’alpinisme en France, dans le massif des Aiguilles Rouges. L’orphelin suit une scolarité heurtée avant de s’engager dans la Royal Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Il y acquiert le grade de commander. Entré dans les services secrets du MI6, on lui accorde le matricule 007 en tant qu’agent autorisé à tuer.

(suite…)

Read Full Post »

Tourisme fluial europeDossier. L’ensemble des voies navigables en Europe atteint 45 000 km. Ce dossier vous présente les réseaux des pays qui en sont richement dotés et d’autres qui possèdent quelques canaux ou rivières aptes à satisfaire les amateurs de voyage sur l’eau. Ce mode de transport permet de découvrir le continent d’une façon originale et selon un rythme tranquille. Chaque « route » invite à faire des arrêts dans des sites majeurs, naturels ou urbains.

(suite…)

Read Full Post »

baies-accueilDossier. La mer, le soleil, des paysages inoubliables… Les baies ont un fantastique pouvoir d’attraction. À tel point qu’un Club des plus belles baies du monde a été créé en 1997 à l’initiative de l’office de tourisme du Pays de Vannes sur la base d’un jumelage entre le golfe du Morbihan et la baie d’Ha Long. Elle distingue celles où l’homme a fait le choix d’« un aménagement intelligent de l’espace côtier » dans le respect des biens naturels et culturels locaux.
Mais qu’appelle-t-on baie au juste ? On dénomme ainsi une échancrure dans les terres qui constituent un littoral. Si elle est de très grande dimension ce sera un golfe, si elle est petite, on parlera alors parfois d’une anse. Généralement, elle forme un arc de cercle, mais il arrive qu’elle dessine un cercle presque complet. On y trouve fréquemment un port et, depuis le développement du tourisme, des stations balnéaires mettant à profit des plages, quand il y en a.
Ce dossier vous invite à « visiter » quelques-unes des baies les plus remarquables que l’on puisse voir dans le monde, sur tous les continents. Vous y retrouverez peut-être celles qui vous ont le plus marqué. À chacun ses critères de sélection !

(suite…)

Read Full Post »

One World Trade CenterDossier. Le 3 novembre 2014 était inauguré le One World Trade Center à New York, une belle tour chargée de faire oublier de quelle affreuse façon ses deux ancêtres jumelles ont été détruites. C’est l’occasion de se pencher, si l’on peut dire, sur ces gratte-ciels qui poussent aujourd’hui comme des champignons tout autour de la planète. Nous vous présentons quelques-uns de ceux qui sont les plus étonnants. Généralement symboles de puissance, ils ont fréquemment pour point commun d’être devenus des emblèmes des villes où ils se situent – la grande majorité d’entre eux offre des observatoires ouverts sur leurs environs. Leur conception a souvent donné l’occasion de faire preuve d’une grande créativité sur le plan architectural et de mettre en œuvre des techniques de construction innovantes. On adore celle-ci, on déteste celle-là, mais il n’y a pas à dire, le monde a plus d’une tour dans son sac !

(suite…)

Read Full Post »

EXPO MILANO 2015 - lacÉvénement. Milan va vivre au rythme de son Exposition universelle durant six mois, du 1er mai au 31 octobre 2015. 20 millions de visiteurs sont attendus dans son enceinte située en périphérie de capitale lombarde. Le thème est « Nourrir la planète, l’énergie pour la vie ». Autrement dit, d’innombrables solutions vont être présentées afin que l’on puisse demain nourrir convenablement l’humanité par près de 150 pays, ainsi que des ONG et des organisations internationales. Cela dit, si le programme annoncé est sérieux, il sera également festif. Et puis, se rendre à Expo Milano 2015, ce sera aussi s’offrir le plaisir de (re)découvrir une des plus belles villes d’Italie.

(suite…)

Read Full Post »

Reportage. En Italie du nord, les célébrissimes Milan, Venise et Florence attirent à elles des millions de voyageurs venus du monde entier. Au point Ferrare - photo Michel Doussotqu’on en oublierait presque qu’à l’intérieur de ce triangle d’or existent des cités remarquables qui recèlent leurs propres trésors, eux aussi hérités d’une longue histoire. Nombre d’entre elles donnent à visiter de remarquables sites bâtis ou naturels et offrent chacune une ambiance particulière, ainsi que des spécialités gastronomiques locales parfois surprenantes.

Tenez, suivez-nous en Émilie-Romagne et en Lombardie, au cœur de quatre belles villes nichées dans la vaste plaine traversée par le Pô et ses affluents, entre les reliefs des Alpes et ceux des Apennins : Bologne, Ferrare, Mantoue et Crémone, toutes distinguées par l’UNESCO pour leur patrimoine matériel ou immatériel.

(suite…)

Read Full Post »

Un tour du monde de la street foodDossier. Quand on voyage, déguster des spécialités locales dans un restaurant c’est bien, mais les manger dans la rue, ce n’est pas mal non plus ! Dans de nombreux pays du sud, c’est même une pratique dominante depuis fort longtemps. Au nord, on y reprend goût grâce au dynamisme et l’inventivité dont font preuve des restaurateurs qui savent y faire pour capter une clientèle pressée par le temps ou soucieuse de jouir de sa liberté de mouvement. Ce dossier vous invite non pas à passer à table, mais à partir à la découverte de mets dont la saveur ne s’apprécie complètement qu’à l’air libre. Un cornet de frites à Bruxelles, une pizza à Naples, un hot dog à New York, des pad thaï à Bangkok, un kebab à Istanbul ou une tortilla à Mexico, voilà des plaisirs uniques et qui en général ne coûtent pas cher ! Attention cependant à ne pas perdre de vue les règles d’hygiène qu’il vous est conseillé de suivre ici ou là.

(suite…)

Read Full Post »

VIGNES AFRIQUE DU SUDDossier. Allez les Français, ne vous fâchez pas… Il n’y a pas que dans l’Hexagone que l’on produit du bon vin. Pas chauvin pour un sou, routard.com vous invite à faire un petit tour du côté de ces vignobles d’Europe, d’Amérique, d’Afrique et d’Océanie qui jouissent d’une belle renommée. Certains datent de quelques siècles, d’autres sont nés bien avant que la Gaule ne soit bénie par le dieu Bacchus. Comme en France, ils se trouvent tous dans des régions magnifiques où l’œnotourisme est bien développé. Partout on vous attend pour des dégustations, et plus si affinité. Avec modération bien sûr…

(suite…)

Read Full Post »

CORTO MALTESEDossier. Dans ces pages : la vie de Hugo Pratt et celle de son mythique personnage, plus une sélection de propos et dessins. Article rédigé à l’occasion de la diffusion du film Les Treize vies de Corto Maltese sur Arte.

÷

« Peut-être qu’en ce moment je rêve et que ma mort sera en fait un réveil, je quitterai ce rêve où je suis Hugo Pratt et je me retrouverai employé du cadastre à Linz », déclarait Hugo Pratt à son exégète Dominique Petitfaux. Il paraît qu’est mort, en 1995 à Lausanne, ce monstre sacré de la bande dessinée. Déjà en 1936, on avait annoncé la disparition de Corto Maltese, ce marin dont Pratt a raconté les aventures. On sait que Corto a participé à la guerre d’Espagne et puis plus rien. Très habilement le film de Jean-Claude Lubtchansky entremêle les biographies de Hugo et de Corto, nous proposant une masse de dessins et d’images d’archives qui restitue le rêve éveillé d’un auteur qui avouait, avant sa disparition : « Ma vie a été très riche, et je suis plein d’émotions, de beauté, de bonheur, de félicité. »

(suite…)

Read Full Post »

Francesco BearzattiInterview. Au sein de son Tinissima Quartet, ce saxophoniste italien réinterprète la musique de Thelonious Monk en glissant dans les compositions de ce dernier des accords puisés dans le répertoire rock, de AC/DC à Lou Reed en passant par Pink Floyd ! C’est aussi fou que jouissif, comme la musique du génial Monk en somme.

÷

On est étonné de constater que la musique de Monk se prête si bien à votre exercice de collage…

Tout simplement parce que le point commun entre Monk et le rock, c’est le blues, lequel est à l’origine de ces deux univers.

(suite…)

Read Full Post »

Critique de disque. Calicanto chante les folklores du nord-est de l’Italie depuis un quart de siècle. Les membres de ce groupe pratiquent le collectage auprès des personnes dépositaires de la tradition orale, puis restituent airs et chants glanés en tant qu’artistes, c’est-à-dire d’une manière non servile, créatrice. Ici, ils se sont concentrés sur la région des isole senza mar. Les îles sans mer évoquées par le titre de ce disque, ce sont les monts CALICANTO « Isole senza mar »Euganei, l’un des joyaux qui étincellent aux environs de Venise et de Padoue. La zone où ces derniers se situent étant particulièrement humide, ils se trouvent fréquemment environnés de brumes. D’où des visions troublantes (voir la reproduction du livret ci-contre). Le dessin de ces hautes collines d’origine volcanique a d’ailleurs inspiré le poète romantique Shelley lorsqu’il écrivit Julian and Maddalo, texte dont une adaptation figure dans cet album.

(suite…)

Read Full Post »

stromboliDossier. Qui, tout en frémissant, n’a pas rêvé un jour de s’approcher d’un volcan ? Eh bien, c’est tout à fait possible. Certains volcans actifs se visitent… sans risque de se brûler. Faut-il préciser qu’ils ne s’abordent jamais sans avoir pris toutes ses précautions ? Ne faites pas les malins, si l’on vous dit que l’ascension de tel ou tel volcan ne peut se faire librement, offrez-vous les services d’un guide et renseignez-vous sur la situation sismique avant d’entreprendre votre randonnée, car il en va carrément de votre vie. Notez aussi qu’il est souvent nécessaire de s’identifier auprès des autorités compétentes avant votre ascension. Sachant cela, rien ne vous empêche donc d’aller déclarer votre flamme aux volcans.

(suite…)

Read Full Post »

Critique de disque. C’est peu dire que, de France, on perçoit assez mal ce que les pays voisins produisent comme musiques populaires. Ce qui est un comble à l’heure où l’on clame le mot Europe à tout bout de champ. La sortie de ce disque est donc une aubaine pour qui voudrait connaître l’un des importants courants qui traversent l’Italie au début des années 2000. La sélection met en avant les artistes qui s’inspirent autant des folklores que des sons électroniques. Trad’ plus électro ? Voila un type de cocktail qui a souvent mauvais goût, il faut bien le dire. On est donc heureusement surpris par la qualité des treize titres proposés ici. Chacun d’entre eux recèle de nombreuses idées piochées dans les traditions du nord comme du sud de cette nation si musicale qu’est l’Italie. Dans le vivier des tarentelles, notamment, ces chants et danses propices à la transe que Nidi d’Arac et Alpha Bass, par exemple, marient logiquement à l’une ou l’autre variante hypnotique de l’électro – à la drum’n’bass, en ce qui concerne Alpha Bass, ce qui donne l’inexplicable impression que sa chanson provient d’un groupe indien de Londres… Il y a plein de friandises de ce genre tout du long d’un album sans faute.

(suite…)

Read Full Post »

Critique de livre. Cité faite d’or et de boue, Venise est l’une des métropoles qui fascinent le plus à travers le monde. Longtemps rétif, l’écrivain et peintre Serge Rezvani a fini par céder au charme de cette ville surgie de l’eau au début du Moyen Âge. L’auteur évoque quelques faits historiques ou légendaires choisis pour nous introduire dans cette Venise où il a habité durant deux décennies. Ainsi cette histoire terrifiante d’architectes dont on creva les yeux afin qu’ils ne puissent reproduire les splendeurs qu’ils construisirent…

(suite…)

Read Full Post »

Interview. Écrivain, peintre, chanteur, Serge Rezvani possède tous les talents, y compris celui d’avoir su mener une existence à la fois riche et simple, vivant le grand amour avec Lula entre les Maures et Venise. La cité des Doges est le personnage principal de son dernier livre, Venise qui bouge, recueil de réflexions et d’évocations sensibles que magnifient d’étonnants collages réalisés à partir de cartes postales. Cette publication coïncide avec la sortie du deuxième volume de l’intégrale discographique qu’il consacre à ses chansons.

÷

« Moitié Russe, moitié Iranien, je suis un exilé depuis toujours »

Depuis quand êtes-vous passionné par Venise ?

Pendant des années, Lula et moi ne voulions pas y aller. Nous étions passés une fois au loin, à bord du petit bus Ford que j’avais acheté pour aller en Grèce. Nous voyions les panneaux Venezia, mais nous refusions obstinément d’entrer dans cette ville qui n’était pour nous qu’une plate carte postale. Et puis, j’ai eu la chance de rencontrer un Vénitien, un restaurateur de tableaux, qui nous a invité dans sa ville. Évidemment, cela a été le coup de foudre ! Nous nous y sommes installés et y avons vécu la moitié du temps pendant vingt ans – l’autre moitié, nous la passions à La Garde-Freinet, dans le Var.

(suite…)

Read Full Post »

Critique de disque. Les chants et musiques de Sardaigne ne dérogent pas à ce trait commun à toutes les traditions du pourtour méditerranéen. Ils sont le reflet d’une histoire extrêmement riche. Les habitants des îles et des côtes de la Mare Nostrum ont en effet tous connu des périodes d’occupations par des peuples issus d’une autre rive ou, plus pacifiquement, sont restés en contact quasi permanente avec des cultures d’ailleurs. Cela donne ici des airs dans lesquels on trouve des influences grecques, italiennes, espagnoles, arabes sans que l’une ou l’autre soient dominantes. Marina Pittau offre un beau tour d’horizon des répertoires de son île : des chants pour la foi, pour se raconter des histoires de bandit, pour évoquer l’amour ou pour bercer les enfants…

(suite…)

Read Full Post »

JOURNAL INTIMECritique de film. Nous sommes en 100 après Lumière. Toute l’Italie est occupée par les Téléberlusconiens… Toute ? Non ! Un irréductible cinéaste résiste encore et toujours. Son nom : Nannimorettix.

÷

L’affiche de Caro Diario (Journal intime) montre, à la manière d’une bande dessinée, Nanni Moretti sur sa Vespa filant son bon et mauvais coton. Découpé en trois parties, son film expose les états d’âme d’un homme libre, toujours ébahi par ce qu’il perçoit du monde qui l’entoure. Nous sommes à Rome, il est impossible d’en douter dès les premières images du premier volet. C’est l’été, filmé de dos, il parcourt les rues de sa ville. Sensation de plaisir pur, rythmée par les tubes du cinéaste (Angélique Kidjo, Khaled, Leonard Cohen, Keith Jarrett). Il donne son point de vue sur les façades romaines, le prix du mètre carré, la rénovation et les nouveaux quartiers de la ville… Le cinéaste prend à partie les passants, rêve de savoir danser comme Jennifer Beals dans Flashdance… Justement, la voilà, flânant dans la rue. « Vous êtes presque fou, pas encore » lui dit-elle.

(suite…)

Read Full Post »

Critique de disque. Les estampies, délicates compositions anonymes recueillies par les esthètes florentins du treizième siècle médiéval, font partie d’un pot commun à tous les pays européens et aux contrées du pourtour méditerranéen. On en trouve la trace un peu partout, dans des versions souvent très différentes les unes des autres. C’est ce flou artistique qui a séduit le maître es cordes pincées qu’est Agnel, musicien au parcours digne d’un troubadour. Français du Maroc, surnommé « pied rouge » comme tous ceux qui sont restés dans le pays après l’indépendance du royaume, il a est initié à la musique classique occidentale par ses parents en même temps qu’il découvre toutes les formes musicales arabes et berbères. Arrivé en France dans les années soixante-dix, il est l’un des pionniers du renouveau de la musique dite ancienne. Il joue également avec les plus ouverts des musiciens contemporains et des jazzmen. Depuis ce temps, il a approfondi sa connaissance des registres orientaux en travaillant, notamment, en compagnie d’artistes tels qu’Angélique Ionatos ou Houria Aïchi… Ce qui nous ramène à ce disque dans lequel Agnel donne sa lecture des airs florentins du Trecento.

(suite…)

Read Full Post »

Interview. Formidable ensemble de musique médiévale, Micrologus présente un spectacle intitulé Noces italiennes – chants et musiques de l’Ombrie dans le cadre du festival d’Île-de-France. Sa conceptrice, la chanteuse Patrizia Bovi, nous détaille le menu de la soirée qui se déroule sur la scène du joli théâtre du Garde-Chasse des Lilas avec le renfort d’une autre vocaliste, Barbara Bucci.

÷

Que va-t-il se passer durant ces Noces italiennes ?
Le festival d’Île-de-France est dédié cette année aux nourritures terrestres et spirituelles. Mon idée était de mettre en valeur un ensemble de chants et de musiques liés à la production, la récolte et la vente de denrées alimentaires, ainsi qu’aux rituels associés à leur dégustation, notamment au cours de banquets de noces. Le programme est élaboré à partir des partitions écrites au cours des XVe et XVe siècles et de pratiques populaires des campagnes d’aujourd’hui qui ont conservé des caractéristiques très anciennes, en particulier en Ombrie. Tous ces chants évoquent la chasse, la pêche, la fabrication de fromage, les moissons, la récolte des olives, ou encore les cris des marchands. Les chants de noces sont particulièrement savoureux car ils possèdent un double sens. Ils posent des questions comme : « Qu’est-ce que va manger la mariée ? »

(suite…)

Read Full Post »

Critique de disque. Quel charmeur ce Gianmaria ! Sa voix de velours légèrement éraillée nous chante des balades craquantes, accompagnée d’un langoureux orchestre de chambre électrico-acoustique. Le type de chant presque parlé dont use Testa le classe parmi les artistes intimistes, ceux qui, tournés vers l’introspection, tentent de décrire les sentiments les plus universels. Au premier plan desquels on trouve l’amour, principale préoccupation apparente de cet heureux homme. Les mots doux du poète piémontais sont indissociables des musiques sur lesquelles ses vers sont délicatement posés.

(suite…)

Read Full Post »

Critique de disque. Les grands amoureux des musiques du monde le savent. Ils en ont fait l’expérience. À force de tendre ses oreilles vers des sonorités « nouvelles », venues de loin ou d’hier, on se trouve happé par des disques magiques. Celui-ci en est un. Il est l’œuvre de résistants, d’irréductibles musiciens attachés à des instruments, les leurs, que l’industrie du spectacle tend à faire disparaître en Italie comme ailleurs. On découvre donc, au gré des vingt plages de ce volume, le colascione – luth à trois cordes -, le saltiero – cithare -, l’arpicella – harpe portative -, le piffero – hautbois -, etc. Les interprètes viennent de toutes les régions d’Italie. Ils sont musiciens amateurs ou professionnels, certains sont également musicologues, d’autres luthiers.

(suite…)

Read Full Post »

Critique de disque. 3… 2… 1… Et c’est parti pour un drôle de voyage musical à bord d’une fusée cuivrée, la Banda Bonaventura Somma. Cette fanfare d’une soixantaine de membres, auxquels s’ajoute une dizaine de percussionnistes, interprète une musique haute en couleur signée par Battista Lena. Ce guitariste s’inscrit dans la tradition italienne magnifiée par Nino Rota et ses musiques écrites, notamment, pour les films de Federico Fellini. Ce dernier aurait certainement apprécié le texte du poète Marco Lodoli qui nous invite ici à participer à l’aventure d’un cosmonaute russe dérivant et divaguant dans les étoiles. En italien, comme en français – car cet album propose les deux versions – on est rapidement envoûté par cette « comédie musicale », cet « opéra » sans pareil.

(suite…)

Read Full Post »

Critique de disque. Ça chante en italien, mais ce n’est pas de la romance rauque, ni de la ballade pour crooner jazzy. C’est du rock, mais sans violence ni emphase. Ma ! Que stravaganza ! Fabio Viscogliosi ne fait pas les choses comme tout le monde. On a d’ailleurs déjà du lui dire cela au cours de sa carrière de dessinateur de BD, son premier métier, durant laquelle il s’est illustré de façon singulière (L’Œil du chat, Le Pacha). Habitué à travailler seul, l’artiste joue de quasiment tous les instruments et fait toutes les voix sur ce premier volume de chansons lumineuses. Sa manière de faire et son inspiration le situent dans la belle lignée des mélodistes minimalistes du, ou venant du, rock (Robert Wyatt, Jonathan Richman, Pascal Comelade, The Cure à ses débuts, etc.) – avant de se lancer, Fabio Viscogliosi s’est acoquiné avec Yann Tiersen et The Married Monk.

(suite…)

Read Full Post »

Interview. María-Felicità García est née le 24 mars 1808 à Paris. Connue comme la Malibran (nom de son mari), elle deviendra une des plus importantes figures du monde musical romantique. 200 ans après cette naissance (jour pour jour), la Bartoli lui rend hommage. La mezzo soprano ne lésine pas sur son cadeau d’anniversaire : une journée entière de musique !

÷

Qu’est-ce qui vous a particulièrement attiré dans la personnalité de la Malibran, au point de lui rendre un hommage au disque et durant une journée entière sur scène ?
Maria Malibran, c’était la Madonna de son temps ! Elle est toujours un mythe aujourd’hui, bien qu’on connaisse peu de choses sur elle. Aussi, quand je me suis mise à étudier sa vie et son art, j’ai trouvé formidable d’en révéler certains aspects à l’approche du 200e anniversaire de sa naissance. Ce que l’on sait d’elle, c’est par exemple qu’elle était capable de donner plusieurs récitals en une Cecilia Bartolisoirée, ce qui était fréquent à l’époque. Pour cette journée, il me paraissait évident qu’il fallait que je rende un hommage « malibranesque » ! Plus sérieusement, j’ai trouvé plus judicieux de montrer toutes les facettes de sa personnalité artistique en trois performances plutôt qu’en un seul concert. Elle était en effet chanteuse de salon, de concert et d’opéra, ainsi d’ailleurs que compositrice et muse ; elle était très proche de gens comme Paganini, Liszt et Mendelssohn.

(suite…)

Read Full Post »

mont-rushmore-la-mort-aux-trousses-1Dossier. Si nous associons souvent nos plus grands souvenirs de cinéma à la forte présence de comédiens, à de puissantes séquences imaginées et mises en scène par des scénaristes et des réalisateurs inspirés, nous conservons également en nous des images de décors, lesquels jouent un rôle important dans de nombreux films. Nous vous invitons à (re)découvrir certains d’entre eux à la lecture de ce dossier qui, allant de Montmartre à Tokyo en passant par la Californie, vous indique où vous pouvez vous rendre. Tous sont « naturels », à deux exceptions près. Ami lecteur, au vu de la liste que tu trouveras ci-dessous, sais-tu desquelles il s’agit ? Réponse dans les pages qui suivent…

(suite…)

Read Full Post »

HENRI CALET « L’Italie à la paresseuse » (Le Dilettante)Critique de livre. À qui cela n’est-il jamais arrivé ? Un voyage qui tourne à l’à-peu-près n’importe quoi : c’est ce que raconte Henri Calet dans ce petit bijou publié en 1950 chez Gallimard et longtemps resté introuvable. Il nous raconte ici une virée en Italie en tant que journaliste sensé représenter la presse française dans un congrès consacré au gaz combustible. Évidemment, l’auteur ne connaît rien sur le sujet. Il saisit juste l’aubaine d’aller faire un tour dans ce pays que tant d’écrivains ont parcouru et à propos duquel ils ont consacré des ouvrages de haute volée.

(suite…)

Read Full Post »

Critique de disque. Parcourant depuis des décennies les campagnes italiennes, Giovanna Marini est devenue l’une des plus grandes spécialistes de l’art polyphonique populaire de son pays. Musicologue et chanteuse elle-même, elle créée des spectacles et enregistre des disques dans les registres folk, contemporain ou médiéval. Avec son quartetto, elle est ici accompagnée par l’ensemble Micrologus pour faire rejaillir en fontaine des chants d’une puissance estomaquante.

(suite…)

Read Full Post »

Interview. Gianmaria Testa fait partie de ces chanteurs européens des temps modernes qui ont, consciemment ou pas, repris l’héritage des troubadours. Georges Brassens, Paco Ibáñez, Nick Drake, Paolo Conte : leurs chansons allient l’art de la mélodie et celui de la poésie, sans trop faire de concessions aux modes du moment. Par ailleurs, Testa appartient à une autre confrérie, peu nombreuse : celle des chanteurs cheminots. Rencontre à l’occasion de la sortie de l’album Altre Latitudini.

÷

Rencontrer un chanteur chef de gare, cela n’arrive pas tous les jours…

Aujourd’hui, je ne suis plus chef de gare, mais chef de ligne à Cuneo. C’est-à-dire que je suis devant un ordinateur qui gère tout ce qui se passe sur cent kilomètres. C’est une ligne de montagne, qui va de Turin à Nice, empruntée par des trains de voyageurs et de marchandises.

Est-ce une occupation qui permet de penser à ses chansons ?

Oh non ! C’est un travail qu’il faut prendre très au sérieux et qui demande beaucoup d’attention. Il y a constamment des décisions à prendre, les retards sont endémiques…

Êtes-vous en contact avec les voyageurs ?

Non, et c’est un avantage ! Je ne les entends pas râler.

(suite…)

Read Full Post »

Critique de disque. Voilà un disque troublant ! Il s’agit en effet d’un recueil de chansons qui parlent du prétendu code Il canto di malavitad’honneur en vigueur dans la ‘Ndrangheta, la mafia calabraise dont les activités n’incitent guère à la poésie. Basés sur des mélodies traditionnelles, les titres reproduits possèdent cependant un charme indéniable. Leurs interprètes sont à moitié clandestins étant donné le caractère criminel du contenu de ces chansons qui parlent d’omerta et de vendetta, bref de malavita. On doit ce disque à deux journalistes qui ont craqué sur des cassettes de contrebande.

(suite…)

Read Full Post »