Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Jazz’

Interview. De multiples influences irriguent les beaux morceaux que compose ce jeune pianiste, dont le jeu est aussi précis que brillant et généreux. Ils les interprètent ce soir en trio, avec les non moins excellents Dan Pappalardo à la contrebasse et Philippe Lemm à la batterie.

÷

Vos morceaux semblent raconter des histoires. Quelles sont-elles ?

La musique est en effet pour moi comme une forme de récit. Mais mes morceaux ne se référent pas forcément à des événements concrets. Chacun d’eux exprime plutôt le sentiment que quelque chose est en train de se passer. Ce que cela pourrait être exactement, c’est à vous d’en décider. J’aime emmener les gens en voyage grâce à ces morceaux, à la croisée des chemins, entre mon imagination et celle de chaque auditeur.

(suite…)

Publicités

Read Full Post »

Interview. Flûtiste et chanteuse, Naïssam Jalal a entrepris une « Quête de l’invisible », laquelle donne des résultats d’une beauté saisissante. Pour y parvenir elle fait se rencontrer le jazz et des musiques orientales. Propices à la méditation, mais également pleines d’énergie, ses compositions vous captivent sans difficulté. Elle se produit ce soir en compagnie du pianiste Leonardo Montana et du contrebassiste Claude Tchamitchian.

÷

Qu’est-ce que l’invisible qui est l’objet de votre quête ?

C’est tout ce qui est de l’ordre de l’intuition, de l’impalpable, de l’improvisation, de ce qui est en chacun de nous et que l’on nomme spiritualité, âme… C’est l’œuvre de Dieu si l’on est religieux, sinon on se contente de dire que tout cela est inexplicable. Pourquoi la musique nous fait-elle du bien, comment se fait-il que l’on puisse créer immédiatement un lien avec telle ou telle personne sans prononcer un mot… ? Voilà ce que j’essaie d’explorer à travers ma musique. Ce projet est différent des précédents qui évoquaient plus des sujets liés à des questions de société, avec ce que cela peu comporter de conflictuel. Je me suis penchée cette fois vers tout ce que notre existence peut nous offrir de beau.

(suite…)

Read Full Post »

Dossier. Espaces où se concentrent et se brassent des populations venues de divers horizons, les villes sont des lieux propices à l’émergence de formes musicales originales. Issues de cultures locales, nourries d’influences extérieures, modernisées ou respectueuses de la tradition, elles sont devenues des emblèmes de ces cités, voire d’un pays tout entier. Les découvrir au cours d’un séjour fait partie des bonheurs que l’on peut s’offrir lors de ses voyages. Nous vous invitons dans ce dossier à suivre de belles partitions à travers le monde.

(suite…)

Read Full Post »

Interview. Heureux qui, comme Lionel Loueke, a fait un beau voyage… The Journey est le titre d’un album très personnel qu’il vient de faire publier. Cet excellent guitariste qui a joué avec Herbie Hancock, Wayne Shorter, Chick Corea, ou Sting, y déploie un univers musical foisonnant empreint d’une rare sérénité.

÷

Quels sont les points de départ de votre Voyage ?

D’une part des réflexions sur les choses de la vie de tous les jours, de même que sur des sujets qui me tiennent à cœur comme la question du réchauffement climatique ou des migrations, ainsi que mon histoire personnelle. J’ai grandi au Bénin, puis je suis allé à Abidjan en Côte d’Ivoire pour étudier la musique classique, ensuite à Paris et aux États-Unis afin d’apprendre le jazz. Je sais donc ce que c’est que de quitter son pays, ce que l’on ne fait pas toujours avec plaisir, afin de concrétiser ses espoirs. J’ai voulu faire passer mes messages dans la douceur. Selon moi, c’est la meilleure façon d’éveiller les consciences.

(suite…)

Read Full Post »

Interview. Norman Granz fut le programmateur des concerts « Jazz at the Philharmonic » dans les années 1940 et 1950, période durant laquelle il inventa des arrangements avec cordes pour l’interprétation de standards par le saxophoniste Charlie Parker. Éminent successeur de Granz, Christophe Dal Sasso revient sur ce travail et en propose une nouvelle version donnée au cours d’une soirée… « Jazz at the Philharmonie », explicitement sous-titrée « Charlie Parker / Bird with Strings Revisited ». Les saxophonistes Géraldine Laurent, Pierrick Pédron, Thomas de Pourquery, Olivier Bogé et Logan Richardson en sont les solistes.

÷

Quel est le programme de la soirée ?

Il comprend tous les standards du disque Charlie Parker with Strings, plus d’autres que Parker a joués en concert. Je les ai réarrangés de manière à ce qu’ils sonnent différemment, mais tout en gardant l’esprit initial. Avec quatre violonistes, deux altistes, un violoncelliste plus un quintette à vents, ainsi qu’un contrebassiste et un batteur, les saxophonistes vont interpréter un ou deux morceaux en solo et d’autres à plusieurs. En ce qui me concerne, après avoir passé des mois à écrire les arrangements, je me contenterai d’écouter ces artistes, ce sera pour moi une récompense !

(suite…)

Read Full Post »

Interview. Airs populaires de tous les pays, unissez-vous ! L’interprétation jazzée de chansons provenant de diverses parties du monde à laquelle se livre le quartette formé de Yoann Loustalot (trompette, bugle), François Chesnel (piano), Frédéric Chiffoleau (contrebasse) et Christophe Marguet (batterie) est des plus pertinentes. Yoann Loustalot nous en dit plus sur ce beau projet, bien abouti.

÷

Comment vous est venu l’idée de jouer ces airs populaires ?

D’une manière imprévue. Lorsque des musiciens se réunissent pour essayer des choses, chacun apporte des matériaux musicaux divers. Un jour, j’ai joué un air traditionnel suédois que j’avais en tête, une superbe mélodie permettant de réaliser d’intéressantes improvisations. Chacun d’entre nous a ensuite choisi deux ou trois morceaux issus de folklores auxquels il était attaché, tous étant associés à une histoire : des souvenirs d’enfance ou de voyage, des coups de cœur discographiques, etc.

(suite…)

Read Full Post »

Interview. La claveciniste baroque Violaine Cochard, cofondatrice de l’ensemble Amarillis, forme un duo très original avec le pianiste de jazz Édouard Ferlet. Après la réalisation d’un premier projet consacré à Bach, les voici de retour avec un programme dont le thème est la danse. S’emparant de pièces classiques allant du 13e au 21e siècle, Ferlet les a comme recomposées pour leurs instruments…

÷

Votre duo est peu banal…

E.F. C’est la première fois à notre connaissance qu’un tel duo existe. L’idée est que nous gardions chacun ce qui fait notre univers, baroque pour Violaine, jazz pour moi, et que nous fassions se rencontrer ces deux mondes.

(suite…)

Read Full Post »

Older Posts »