Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Kora’

Critique de disque. Le commerce équitable entre le Nord et le Sud produit d’excellents résultats. Ellika et Solo le prouvent en s’échangeant avec simplicité de petELLIKA & SOLO « Abaraká ! Tack ! »ites notes légères, quasi insouciantes. Ellika Frisell est une violoniste suédoise, Solo Cissoko un chanteur et joueur de kora sénégalais. Tous deux se sont rencontrés au cours d’une séance d’impro dans un club de Stockholm, après avoir chacun de leur côté travaillé un bon moment dans et hors leur milieu culturel d’origine. Ellika est une figure reconnue du folk scandinave et a mélangé ses sons avec des Indiens, ce qu’a fait aussi Solo, artiste qui dans le passé fut invité à jouer avec des vedettes de son pays (Youssou n’Dour, Touré Kunda…). Ce qui frappe le plus à l’écoute de ce disque est que la fusion à laquelle se livre le duo semble absolument naturelle.

(suite…)

Publicités

Read Full Post »

Critique de disque. Des instrumentistes ou des chanteurs africains invités par des jazzmen états-uniens et européens, ça se voit tous les jours. Mais des Africains jouant du jazz sans la caution d’un toubab ou d’un cousin d’Amérique, ce n’est pas si fréquent. Surtout quand ces artistes ne sortent pas du vivier des clubs spécialisés. Djeli Moussa Diawara le Guinéen, Abdoulaye Diabaté et Moussa Cissoko, tous deux Sénégalais, se sont taillé chacun une excellente renommée dans le domaine de la musique populaire ouest-africaine. Le premier est l’un des plus grands joueurs de kora de son temps ; le deuxième, un chanteur, pianiste et chef d’orchestre coté ; enfin, le troisième est un percussionniste très demandé, notamment dans les studios parisiens. Avec leur musique hors norme, ils prennent le risque de choquer les gardiens des traditions, aussi bien chez les griots que chez les jazzophiles sourcilleux.

(suite…)

Read Full Post »

Interview. On est vraiment charmé par le travail de ce trio dont l’intrigant mélange de jazz et de musiques traditionnelles ouest-africaines fait mouche. Il est constitué de Djeli Moussa Diawara à la kora, de Moussa Cissoko aux percussions et d’Abdoulaye Diabaté au piano. Ce dernier nous parle de son trio à l’occasion de la sortie d’un nouveau disque dont les titres sont présentés ce soir en club.

Le jazz est-il une musique que l’on connaît bien en Afrique ?
C’est-à-dire que l’on y joue des musiques traditionnelles sans toujours savoir qu’elles sont proches du jazz. Une des raisons d’être de notre trio est de contribuer à sa reconnaissance auprès de nos compatriotes grâce Kora Jazz Trioà l’emploi que nous faisons de la kora, un instrument familier, qui permet de toucher un large public. Cela dit, il y a d’authentiques fans de blues et de jazz un peu partout en Afrique. Au Sénégal, par exemple, où on a bénéficié de structures comme le Conservatoire national et où se sont produits pas mal de musiciens américains.

(suite…)

Read Full Post »

Critique de disque. C’est un mouvement de fond qui traverse les musiques d’Afrique, notamment du côté du Mali. Depuis un bon moment, les vedettes internationales reconnues évitent – du moins pour la plupart – de massacrer leurs enregistrements à coups d’arrangements « modernes » à trois sous, tandis que les jeunes essaient des formules nouvelles. Ainsi Ballaké Sissoko, joueur de kora qui, en misant sur ce qu’offre la tradition, produit ici un disque d’une grande finesse. Il est allé piocher des airs dans toutes les régions du Mali pour créer son propre son. Et exprimer des émotions personnelles, chose assez rare dans le monde des griots. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si la chanteuse Rokia Traoré le rejoint sur un titre, elle qui se positionne sans hésiter sur le terrain de la création artistique au sens européen du terme – Toumani Diabaté, autre joueur de kora, ami d’enfance de Ballaké est également invité pour un duo somptueux. Mais si Ballaké Sissoko bouleverse les conventions, ce n’est pas pour autant un révolutionnaire. Sa kora est principalement accompagnée d’un balafon et d’une guitare n’goni, un point c’est tout. Les amoureux des sublimes sagas musicales classiques auxquelles nous ont habitués nombre de bardes des familles griotiques Diabaté, Kouyaté, Kanté ou… Sissoko seront aux anges à l’écoute de cet album.

(suite…)

Read Full Post »