Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Photo’

Ce que les street artistes nous dis(ai)ent au sujet du (dé)confinement

Photos de Michel Doussot

(suite…)

Read Full Post »

Spirou - Photo Michel Doussot

Read Full Post »

Fluctuat nec mergitur - Photo Michel DoussotAngle du quai de Valmy et de la rue Jean Poulmarch, Paris 10e.

Fluctuat nec mergitur - Place de la République - Photo Michel DoussotPlace de la République

Photos Michel Doussot

Read Full Post »

Les plus belles fresques de New YorkCritique de livre. New York est un des berceaux du street art, mouvement populaire qui a pris son essor dans les années 1970. C’est aussi une ville dont les musées, banques, tribunaux, gares, bibliothèques, bars, restaurants, hôtels et même un bureau de poste sont décorés de peintures murales réalisées par des artistes professionnels.

(suite…)

Read Full Post »

Rose Zehner par Willy Ronis

Interview. Né en 1910, ce fils d’émigrés russes est devenu l’un des plus grands photographes français. Qualifié d’humaniste comme Robert Doisneau, Willy Ronis révèle l’inattendu au cœur des situations les plus banales et réhabilite l’émotion, si galvaudée ailleurs. Rencontré à l’occasion de l’exposition 70 ans de déclics au Pavillon des arts à Paris, il raconte ici comment s’est déroulé la prise de vue de la photo Citroën Javel, Rose Zehner, déléguée syndicale et plus généralement les principes de son travail. Ce Parisien de toujours a disparu en 2009, à l’âge de 99 ans.

(suite…)

Read Full Post »

Planète Street ArtCritique de livre. Orner les espaces urbains en réalisant des graffitis ou des compositions élaborées est une pratique très très ancienne. Cependant, en tant que mouvement, le street art a démarré dans les années 1960. Aujourd’hui, rares sont les villes qui échappent au phénomène. Bien que des commandes publiques ou privées rendent à présent pérennes certaines créations, la plupart des œuvres sont réalisées sans autorisation formelle, ce qui rend leur durée de vie relativement courte. Membre de la Royal Geographical Society, le photographe britannique Garry Hunter fait partie de ces passionnés qui n’ont de cesse que d’en conserver la trace.

(suite…)

Read Full Post »

Cartier-Bresson - Derrière la gare Saint LazareAnalyse de la photographie Place de l’Europe, derrière la gare Saint-Lazare (1932) de Henri Cartier-Bresson, à l’occasion de l’exposition Des Européens présentée à la Maison Européenne de la Photographie.

Henri Cartier-Bresson est célébré partout dans le monde comme l’un des grands maîtres de la photographie. Plus de doute à ce sujet à l’issue de la visite de l’exposition Des Européens. Celle-ci réunit des photos saisies durant les années 1930 à 1970 par ce voyageur armé de son fidèle Leica.

(suite…)

Read Full Post »

CALEX MACLEAN Overritique de livre. Urbaniste et architecte de formation, Alex MacLean est le fondateur de Landslides, une agence photographique spécialisée dans la photographie aérienne depuis 1975. Son principal sujet est l’exploration du paysage nord-américain, ce qui l’a de fait rendu témoin des conséquences de l’american way of life. L’ouvrage contient des clichés spectaculaires sur l’aménagement de territoires transformés par des activités et des modes d’habitation aberrants à présent que le point de vue écologiste est extrêmement répandu, du moins en paroles, chez nombre de décideurs et de citoyens à travers le monde.

(suite…)

Read Full Post »

Jean-Baptiste LEROUX & Mohamed MÉTALSI « Tanger »Critique de livre. Elle est située à l’intersection de deux continents, de deux civilisations et de deux mers. C’est sans doute pour cela qu’elle est unique… Dire que cette ville a fait rêver des générations de voyageurs est un euphémisme. Mais pourquoi donc ? Urbaniste et docteur en esthétique, Mohamed Métalsi nous entraîne dans une exploration du mythe et une visite de Tanger, de ses rues, de ses bâtiments, à la rencontre de ses résidents célèbres (écrivains, artistes) et de sa population. Il évoque également l’histoire de cette cité hors norme.

(suite…)

Read Full Post »

GEORG GERSTER « Le passé au présentCritique de livre. Vertigineux voyage que celui auquel le photographe Georg Gerster nous convie. Depuis plus de quarante ans, il s’est spécialisé dans la prise de vue aérienne de sites archéologiques et nous livre ici, dans un bel et volumineux ouvrage, une partie des clichés pris sur les continents qu’il a sillonnés. Douze chapitres thématiques (palais, terrains de jeux, lieux de culte…) réunissent des photographies de vestiges datant, pour les plus récents du début de l’ère chrétienne, et pour les plus anciens des premières constructions humaines.

(suite…)

Read Full Post »

Critique de livre. Cité faite d’or et de boue, Venise est l’une des métropoles qui fascinent le plus à travers le monde. Longtemps rétif, l’écrivain et peintre Serge Rezvani a fini par céder au charme de cette ville surgie de l’eau au début du Moyen Âge. L’auteur évoque quelques faits historiques ou légendaires choisis pour nous introduire dans cette Venise où il a habité durant deux décennies. Ainsi cette histoire terrifiante d’architectes dont on creva les yeux afin qu’ils ne puissent reproduire les splendeurs qu’ils construisirent…

(suite…)

Read Full Post »

Critique de livre. Abasourdi, Didier Folléas a du mal à en croire ses yeux ce jour où il découvre un paquet de petites photos jaunies datant visiblement des années 1920. L’enveloppe dans laquelle elles sont réunies porte le nom d’Albert Londres. (…) Après s’être assuré de l’origine des clichés, cet historien et journaliste à ses heures se lance dans une enquête afin de les situer dans la chronologie d’une des plus retentissantes séries d’articles écrites par Londres – ils sont rassemblés en un livre titré Terre d’ébène. Passionné par l’Afrique, Folléas rédige dans la foulée un essai plein de vivacité permettant de replacer le travail du reporter dans son contexte.

(suite…)

Read Full Post »

Critique de livre. Les kommounalki sont de grands logements que se partagent actuellement 17 millions de Russes. Ce chiffre diminue peu à peu, car les nouveaux nantis de l’actuel régime guignent ces appartements hérités de la période tsariste et mis à la disposition du peuple lors de la Révolution russe. Ils sont en effet situés dans des immeubles bourgeois et des palais aristocratiques des anciens beaux quartiers. Françoise Huguier nous fait pénétrer dans l’un d’eux à travers ses photographies, qu’elle accompagne de textes concis nous permettant de bien saisir sa démarche. Elle a découvert ces lieux de vie voilà une quinzaine d’années à la faveur de ses pérégrinations en Sibérie.

(suite…)

Read Full Post »

Critique de livre.  Il est des histoires personnelles qui mettent très longtemps à être racontées. Françoise Huguier a attendu cinquante ans avant de relater un douloureux et fondateur épisode de sa vie. Il n’appartient qu’à elle et, pourtant, on en lit le récit sans avoir l’impression d’être indiscret. Photographe de métier, l’auteure organise son ouvrage autour de prises de vue saisies au cours d’un voyage effectué sur les traces de son enfance. Un texte aussi concis que précis dit ce qu’il faut savoir. En 1950, Françoise a 8 ans. Son père exploite une plantation d’hévéa, arbre dont on tire le latex en procédant à des saignées.

(suite…)

Read Full Post »

Critique de livre.  Les Britanniques adorent la France, surtout le Sud-Ouest. Quand vous vous trouvez dans cette vaste aire géographique, le sujet arrive assez vite dans la conversation… Un peu pour regretter le fait que cette attirance fait monter le prix des maisons, mais rarement pour fustiger leur présence sur un mode xénophobe. Car oui, vraiment, ces sujets de la queen sont in love

(suite…)

Read Full Post »

Critique de livre. Dire que les nombreuses photographies qui illustrent ce Carnet de vol font rêver est un euphémisme. Vues prises quasiment à ras de forêts, de plages ou de villages… Majestueux panoramas sur un volcan planté au milieu d’un grand lac, un atoll, le désert… Il en a vu du pays Thierry Barbier, depuis son ULM Sky Ranger, modèle d’engin volant ressemblant à un avion miniature.

(suite…)

Read Full Post »

Interview. Depuis plusieurs années, cet instituteur de profession a trouvé le moyen d’organiser de grands voyages sans se ruiner, plaçant des reportages par-ci, faisant publier des livres par-là. Son dernier ouvrage illustré de photos, Carnet de vol, raconte le périple en ULM qui l’a mené de Madagascar en France. Il nous fait partager son aventure à bord de ce moyen de transport hors du commun et nous confie ses bons plans sur l’île rouge.

÷

Qu’est-ce qui vous a incité à voler en ULM ?
Voler, c’est un rêve de petit garçon. Comme je suis du genre à concrétiser mes rêves dès que j’en ai la possibilité, je me suis lancé. J’ai fait du delta et du parapente, puis j’ai passé le thierry barbierbrevet de pilote d’avion. Posséder mon propre appareil étant au-dessus de mes moyens, j’ai opté pour l’ULM lorsque je me suis trouvé en poste à Madagascar. J’ai appelé tous les constructeurs pour voir lequel m’accorderait le plus de remise en échange de publicité. C’est de cette façon que j’ai pu me payer le moins cher, un kit de Sky Ranger. Je l’ai fait venir à Madagascar, ainsi qu’un mécano, et nous l’avons monté durant trois cents heures ! C’est un ULM trois axes, c’est-à-dire qu’il ressemble à un petit avion. Tout de suite, je suis parti à la découverte du ciel de Madagascar.

(suite…)

Read Full Post »

FRANÇOISE HUGUIERInterview. Photographe connue pour ses travaux au long cours réalisés dans le monde entier – Sur les traces de l’Afrique fantôme, En route pour Behring… -, Françoise Huguier se penche sur son passé dans un livre intitulé J’avais huit ans. Elle y raconte son enlèvement par des combattants du Vietminh et sa rétention pendant plusieurs mois dans la forêt cambodgienne alors qu’elle n’était encore qu’une enfant. Elle nous parle de son retour sur les lieux-mêmes de sa douloureuse épreuve et nous fait partager ses expériences de voyage, notamment en Sibérie et au Mali.

÷

« Le commissaire politique qui nous détenait semblait vouloir nous garder très longtemps »

Au cours de votre retour au Cambodge, vous retrouvez la pagode où vous avez é libée, ce qui réveille de vieux souvenirs…

J’ai montré aux bonzes des photos du vénérable qui avait aidé mon père à faire en sorte que nous soyons libérés. Ils n’avaient plus rien sur cet homme aujourd’hui décédé. Du coup, ils ont organisé une cérémonie de la mémoire pendant laquelle ils ont sorti ses cendres. J’ai donné de l’argent pour que ce vénérable soit enterré dans un stupa convenable. Avec une figurine le représentant, plus une de mon père.

Votre livre n’est-il pas lui-même une cémonie de la mémoire ?
Tout à fait.

(suite…)

Read Full Post »

portrait-de-bamako-keita1Interview. Photographe de reportage et de mode, auteure de Sur les traces de l’Afrique fantôme, Françoise Huguier a été l’organisatrice des premières Rencontres de la photographie africaine de Bamako. Elle commente ici un portrait réalisé par Seydou Keita, un confrère qu’elle a contribué à faire connaître dans le monde entier.

÷

Le photographe : « Seydou Keita a été photographe de quartier à Bamako de 1950 à 1970 [il est né en 1923]. C’est un portraitiste unique qui a réalisé des milliers de clichés constituant un formidable témoignage de son époque. Par chance, il a conservé tous ses négatifs, ce que beaucoup de ses confrères n’ont pas fait. C’est un artisan qui ne tient aucun discours sur la photographie. Ce qui rend son travail si fort, c’est qu’il possède son propre style et n’a subi aucune influence, hormis celle du Français qui lui a enseigné la prise de vue. »

(suite…)

Read Full Post »