Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘République dominicaine’

Dossier. Quels sont les sites à ne pas manquer en Amérique du Nord ? Du Québec à Cuba et du Panama à l’Alaska, voici notre sélection de 100 sites incontournables du continent nord-américain.

(suite…)

Publicités

Read Full Post »

baies-accueilDossier. La mer, le soleil, des paysages inoubliables… Les baies ont un fantastique pouvoir d’attraction. A tel point qu’un Club des plus belles baies du monde a été créé en 1997 à l’initiative de l’office de tourisme du Pays de Vannes sur la base d’un jumelage entre le golfe du Morbihan et la baie d’Ha Long. Elle distingue celles où l’homme a fait le choix d’« un aménagement intelligent de l’espace côtier » dans le respect des biens naturels et culturels locaux.
Mais qu’appelle-t-on baie au juste ? On dénomme ainsi une échancrure dans les terres qui constituent un littoral. Si elle est de très grande dimension ce sera un golfe, si elle est petite, on parlera alors parfois d’une anse. Généralement, elle forme un arc de cercle, mais il arrive qu’elle dessine un cercle presque complet. On y trouve fréquemment un port et, depuis le développement du tourisme, des stations balnéaires mettant à profit des plages, quand il y en a.
Ce dossier vous invite à « visiter » quelques-unes des baies les plus remarquables que l’on puisse voir dans le monde, sur tous les continents. Vous y retrouverez peut-être celles qui vous ont le plus marqué. A chacun ses critères de sélection !

(suite…)

Read Full Post »

Critique de disque. Si les musiques typiques sont encore florissantes dans toutes les îles des Caraïbes, il faut bien reconnaître qu’un vaste mouvement de brassage des genres poursuit irrésistiblement son cours. La musique du Dominicain Mangu – pseudo faisant référence à un plat tonique constitué de bananes plantains – est un réjouissant symptôme du phénomène. Dans ce disque sautillant, le tchatcheur et musicien mélange avec bonne humeur rythmes afro-latinos, hip hop et ragga. Il faut dire que l’énergumène nourrit depuis un bon moment son inspiration en vadrouillant entre les Amériques, notamment du Bronx à Miami, Paris et allez savoir où ! Venant longtemps après un premier album (Mangu, cd Island) qui avait déjà mis le feu en 1998 et un tube avec le groupe noJazz en 2002 (« Candela »), Mi familia comble l’attente de ceux qui avait apprécié son énergie. Stimulant et amusant, ce disque festif relance constamment l’intérêt, titre après titre, tant l’imagination et la vigueur y font bon ménage. Voilà un excellent investissement pour qui veut mettre de l’ambiance au cours d’une soirée caliente. Et un cas intéressant pour le mélomane curieux d’écouter un talent caraïbe de premier plan.

Michel Doussot

Mis en ligne en 2004 sur routard.com

Read Full Post »