Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Saxophone’

Interview. Norman Granz fut le programmateur des concerts « Jazz at the Philharmonic » dans les années 1940 et 1950, période durant laquelle il inventa des arrangements avec cordes pour l’interprétation de standards par le saxophoniste Charlie Parker. Éminent successeur de Granz, Christophe Dal Sasso revient sur ce travail et en propose une nouvelle version donnée au cours d’une soirée… « Jazz at the Philharmonie », explicitement sous-titrée « Charlie Parker / Bird with Strings Revisited ». Les saxophonistes Géraldine Laurent, Pierrick Pédron, Thomas de Pourquery, Olivier Bogé et Logan Richardson en sont les solistes.

÷

Quel est le programme de la soirée ?

Il comprend tous les standards du disque Charlie Parker with Strings, plus d’autres que Parker a joués en concert. Je les ai réarrangés de manière à ce qu’ils sonnent différemment, mais tout en gardant l’esprit initial. Avec quatre violonistes, deux altistes, un violoncelliste plus un quintette à vents, ainsi qu’un contrebassiste et un batteur, les saxophonistes vont interpréter un ou deux morceaux en solo et d’autres à plusieurs. En ce qui me concerne, après avoir passé des mois à écrire les arrangements, je me contenterai d’écouter ces artistes, ce sera pour moi une récompense !

(suite…)

Read Full Post »

Interview. Haïtien de Montréal, New York et de Paris, l’insaisissable Jowee Omicil est un souffleur jouant de divers saxophones, flûtes, clarinettes, ou trompettes, qui propose une musique bigarrée échappant aux classifications simplistes. Rencontré à Montmartre, quartier qu’il apprécie particulièrement, ce phénomène nous éclaire sur sa pratique du jazz. Celle-ci emprunte à différents styles de musiques, lesquelles sont d’origines géographiques diverses, cite des compositeurs comme Monk ou Mozart…

÷

Vos morceaux ont l’air de patchworks…

Oui, différentes sortes de musiques cousues ensemble… J’aime bien cette image, d’autant plus que j’ai un père couturier ! Quand je compose un « pantalon », je ne pense pas à un style particulier. J’essaie beaucoup de mélanges. Tel titre suivra une gamme orientale tout en groovant façon afrobeat, ou hip hop, un autre sera free en faisant un clin d’œil à Monk ou Parker…

(suite…)

Read Full Post »

Interview. Thiefs (faute d’orthographe volontaire !) est une formation qui illustre parfaitement les liens forts existant entre les musiciens de jazz situés sur les deux rives de l’Atlantique. Le saxophoniste Christophe Panzani, l’un de ses fondateurs, nous en dit plus.

÷

Comment votre groupe est-il né ?

Tout a commencé à Paris où j’ai rencontré le contrebassiste Keith Witty. Nous nous sommes très bien entendus, notamment parce que nous sommes de la même génération et possédons la même culture. Nous avons pas mal joué ensemble pendant quelques jours et cela a continué lorsque je me suis rendu à New York où je vais souvent car j’y ai de la famille. D’où la formation de ce groupe, qu’ont entre autres rejoint des rappeurs et slameurs, comme Edgar Sekloka et Mike Ladd.

(suite…)

Read Full Post »

Interview. Le saxophoniste et chanteur Thomas de Pourquery a fondé le groupe Supersonic, avec lequel il a exploré l’œuvre de Sun Ra voilà une poignée d’années. Ce septette qui porte bien son nom a récemment opéré un retour magnifique avec des compositions originales alternant des passages de tempête et des moments de quiétude réconfortants.

÷

Qu’est-ce qui définit votre groupe ?

Son son, qui lui est propre. Nous l’avons trouvé en interprétant la musique de Sun Ra, lequel est selon moi un grand compositeur classique, comme Bach !

(suite…)

Read Full Post »

Sylvain Rifflet - Photo Sylvain_Gripoix_Creation_manteau_Tiphaine_MartinInterview. Son jazz singulier est des plus envoûtants. En ouverture du Paris Jazz Festival, qui se déroule jusqu’au 31 juillet, le saxophoniste Sylvain Rifflet fait raisonner ses Mechanics dans le cadre bucolique du Parc floral. Comment a-t-il conçu ses superbes petites machineries musicales ? C’est ce qu’il nous explique.

÷

Mechanics : d’où vient ce titre ?

Je trouvais amusant d’évoquer la mécanique, au sens garagiste du terme, en intitulant de cette façon l’ensemble de mes nouveaux morceaux, alors que ces petites structures que nous avons élaborées n’ont en fait rien de prosaïque.

(suite…)

Read Full Post »

Interview. Le tempétueux saxophoniste Guillaume Perret et les musiciens de son groupe, le bien nommé Electric Epic, nous invitent à voyager en direction de la mythique GUILLAUME PERRETcité de l’Atlantide. Les accompagne dans cette aventure un des maîtres actuels de la BD, Benjamin Flao, lequel va créer des œuvres en direct durant un « concert dessiné » qui s’annonce fascinant. Des interventions du vidéaste Cyril Raymond sont également prévues.

÷

Qui a eu l’idée d’organiser une telle rencontre ?

C’est le festival d’Île-de-France car Benjamin Flao et moi nous ne nous connaissions pas. Coup de chance, nous avons constaté qu’il y avait un vrai feeling entre nous. J’aime beaucoup ses dessins, que l’on peut rapprocher de ceux d’Hugo Pratt.

(suite…)

Read Full Post »

Jacques Schwarz-BartInterview. Né en Guadeloupe, Parisien le temps de ses études, Jacques Schwarz-Bart s’est ensuite envolé pour les États-Unis pour devenir un musicien accompli. Installé à New York, ce saxophoniste a joué avec une foultitude d’artistes jazz et soul avant de concrétiser plusieurs projets autour du style gwoka de son île. Il présente ce soir à Paris le travail qu’il a effectué à partir de mélodies vaudou d’Haïti.

÷

Quand avez-vous entendu pour la première fois de la musique vaudou ?

Je l’ai reçue dès ma naissance. Ma mère connaissait ce répertoire par cœur, elle en chantait des airs à la maison et elle possédait une belle collection de disques qui lui était consacrée. C’est une musique extraordinaire, riche en mélodies somptueuses dont le lyrisme est digne de celui de l’opéra. Je la considère comme un joyau. Il est regrettable qu’elle soit si peu connue.

(suite…)

Read Full Post »

Older Posts »