Feeds:
Articles
Commentaires

Dossier. L’engouement pour les séries télévisées est phénoménal. Il s’en lance tellement que beaucoup ne savent pas vers quelles productions se tourner. Le tour d’horizon que vous offre blogpasblog est destiné à vous orienter vers les meilleures d’entre elles en les regroupant selon leur acte de baptême. Chaque sélection prend la forme d’un work in progress. À suivre donc…

Sommaire : American Gods • Decline and Fall • Fearless • Feud • Legion • Sneaky Pete • Snowfall • Taboo • The Good Fight • The Handmaid’s Tale


Lire la suite »

Publicités

Interview. Lisa Simone est parvenue à se faire un prénom, ce qui n’était pas forcément gagné d’avance ! La fille de Nina Simone a parcouru le monde, enfant puis adulte, notamment en s’engageant dans l’armée états-unienne. Elle a fait partie de groupes et chanté dans des comédies musicales avant de construire une carrière solo depuis la France. Les chansons soul blues et jazz teintées de gospel de cette artiste à la voix chaude forment un univers intime dans lequel on se sent le bienvenu. Le concert qu’elle donne aujourd’hui en plein air en donne un florilège, auquel elle ajoute des titres chantés par sa mère.

÷

Dans quelle mesure la carrière de votre mère vous a influencée dans votre décision de chanter ?

La voix de ma mère et la musique étant les premières choses que j’ai entendues, il y a donc quelque chose de naturel pour moi dans le fait de chanter. Quand je regarde en arrière, je réalise que je ne porte pas seulement l’héritage familial, je fais ce pour quoi je suis destinée. La musique et la scène coulent dans mes veines.

Lire la suite »

Interview. D.I.V.A est actuellement l’un des spectacles les plus appréciés à Paris. Sur scène, accompagnées d’un quatuor à cordes, cinq chanteuses lyriques interprètent de célèbres opéras réduits chacun à une durée de 10 minutes ! Costumées et maquillées de façon carnavalesque, leurs personnages sont très typés : la Peureuse, la Bêcheuse, la Décalée, la Coléreuse et la Diva Ultime. À l’origine de cette fantaisie, on trouve Flore Philis et Marie Menand. L’une commençant une phrase et l’autre la terminant, leurs propos sont rapportés ici comme dits d’une seule voix.

÷

Comment est né ce projet ?

Nous nous connaissions depuis un an quand nous avons réfléchi à un spectacle qui serait différent de ce qui existe et qui nous ressemblerait. En plus de cela, nous tenions à ce qu’il soit entièrement féminin. En trois jours, le concept était défini. Si trouver un producteur a pris un peu plus de temps, tout est allé très vite. Les personnages que nous avons créés représentent chacun une facette des divas que nous avons pu rencontrer, la personnalité de chacun d’eux évoluant au cours du spectacle. Ces images fantaisistes qu’ils renvoient sont contrebalancées par le sérieux absolu de l’aspect musical de ce show.

Lire la suite »

Interview. Mina Agossi chante « Marseille », le titre éponyme du nouvel album de Ahmad Jamal, ce qui lui vaut d’être invitée à présenter son projet intitulé UrbAfrika au cours de la série de concerts consacrée à ce grand pianiste, lequel l’apprécie beaucoup depuis un bon moment. On suit avec bonheur cette artiste, qui est l’une des chanteuses les plus originales de la scène française, pour un voyage jazzistique qui nous fait notamment vadrouiller du côté du Bénin.

÷

UrbAfrika : le titre de votre nouveau projet est explicite…

C’est effectivement une évocation de l’Afrique urbaine, pas un hommage world à la musique traditionnelle rurale. Sans qu’il s’agisse d’un trip identitaire, c’était aussi l’occasion pour moi de réfléchir sur mes origines béninoises, ce que j’ai commencé à faire après avoir rencontré tardivement mon père. Les clichés sont exclus de ce projet qui veut donner une vision de l’Afrique moderne, pleine de potentiel, d’énergie, de fraîcheur…

Lire la suite »

Interview. Le pianiste Michel Dalberto nous entraîne dans l’univers de Gabriel Fauré (1845-1924) à l’occasion de la sortie d’un disque s’inscrivant dans une série consacrée à la musique française qui l’a déjà vu explorer le monde de Debussy avant d’aborder ceux de Ravel, Franck et sans doute d’autres compositeurs encore. Le choix de pièces du singulier Fauré qu’offre cet interprète à la fois savant et inspiré est subjuguant.

÷

Quelles sont les spécificités de la musique française au tournant des 19e et 20e siècles à laquelle vous vous consacrez en ce moment ?

Les compositeurs français de cette période sont généralement tournés vers l’expression de sensations, l’évocation de couleurs, de choses vues. Il sont les contemporains des peintres impressionnistes, ne l’oublions pas.

Lire la suite »

Dossier. La France compte deux centaines de parcs d’attractions. Si leur histoire a commencé voilà deux siècles à Paris, où se sont succédé des domaines nommés Bagatelle, Tivoli ou Luna Park, c’est à la fin du 20e et à travers tout le pays qu’a véritablement débuté la multiplication de ces lieux où l’on trouve des attractions variées : manèges, spectacles ou dispositifs instructifs. Nombre d’entre eux sont conçus autour d’un thème : l’univers Disney, le Far West, la science… Voici une sélection de parcs comprenant les plus importants en terme de fréquentation et qui sont des locomotives du tourisme dans leur région.

Lire la suite »

La Seine musicale, première grande réalisation du projet de réaménagement de l’île Seguin ouvre ses portes le 21 avril en présence d’un prix Nobel ! Il s’agit de Bob Dylan, lequel donne le premier concert de la nouvelle et imposante cité de la musique de l’ouest parisien initiée par le Département des Hauts-de-Seine. Son architecture mérite amplement le coup d’œil, que l’on soit mélomane ou pas.

Lire la suite »

« J’ai mis tout mon génie dans ma vie ; je n’ai mis que mon talent dans mes œuvres. » Tel est l’un des aphorismes qui contribuent à la renommée d’Oscar Wilde, homme de lettres qui a connu une destinée romanesque. Oscar Wilde – l’impertinent absolu : pour la première fois en France, une exposition la retrace grâce à de nombreux documents et œuvres d’art. Elle est à voir au Petit Palais, monument inauguré en 1900, année de la mort de l’écrivain qui survint non loin, à Saint-Germain-des-Prés. C’est l’occasion d’évoquer la relation qu’entretenait ce francophile avec Paris, ville où il se sentait le plus libre.

Lire la suite »